La PME de câblage Lia-Tech Maroc s'étend à Bouskoura

Spécialisée dans la fabrication de systèmes de câblages de moyenne série, l'usine Lia-Tech Maroc de Bouskoura a doublé de taille en un peu plus d'un an et prévoit accroître son effectif de 50%.

Partager
La PME de câblage Lia-Tech Maroc s'étend à Bouskoura
Le site Lia-tech de Bouskoura

Il fallait le faire, c'est fait ! La filiale marocaine de la PME française Lia-Tech, spécialiste du câblage embarqué pour le ferroviaire, l'aéronautique ou les applications industrielles, a multiplié par deux la superficie de son usine de Casablanca passant de 900 à 1 800 m² pour faire face aux nouveaux contrats signés avec Alstom et Siemens.

Basé dans le parc industriel de Bouskoura à une quinzaine de kilomètres au sud de Casablanca depuis 2008, ce site marocain travaille pour l'export en sous-traitance. Le siège français de La Canourgue en Lozère, se charge ensuite de qualifier, compléter ou dispatcher les livraisons reçues. Les certifications ISO 9001 et IRIS (International Railway Industry Standard) sont en cours sur ce site.

Le Maroc, pour sa proximité géographique

Les clients de Lia-Tech, (une société qui a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires total de 19,3 millions d'euros) sont des grands comptes. "En premier lieu Alstom, en second EADS puis en troisième Siemens. Quant à nos fournisseurs au Maroc, ce sont les mêmes que ceux que nous avons sur nos sites en France qui regroupe les achats pour l'ensemble des filiales" précise Laurent Guérin, directeur de l'usine.

"Nous avons choisi le Maroc, pour sa proximité géographique. Quant au parc de Bouskoura, il se trouve a deux pas de l'aéroport" affirme Laurent Guérin. "La Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc nous a fourni l'aménagement de la ZI et le foncier sous la forme d'un bail emphytéotique et nous louons le bâtiment à un promoteur privé. C'est plus pratique que de partir de zéro." complète-t-il.

Pour honorer ses nouveaux contrats, la filiale marocaine envisage d'augmenter ses effectifs "de 50% d'ici à l'automne" précise Laurent Guérin faisant passer l'effectif actuel de 66 à plus de 100 personnes. Une part de l'activité sera liée, dans le cadre de la compensation industrielle, à la construction du TGV Rabat-Tanger gagné par Alstom .

Un chef d'équipe pour une douzaine d'opératrices

Le personnel est composé essentiellement d'opératrices. Il est encadré par 6 chefs d'équipe qui assurent le contrôle qualité de la production et la supply-chain. Le ratio étant d'un chef d'équipe pour une douzaine d'opératrices.

Pour recruter la trentaine d'opératrices encadrées par deux chefs d'équipe, la méthode du bouche à oreille a été privilégiée. "Nous arrivons à trouver sur place le personnel que nous recherchons" assure Laurent Guérin. La préférence est donnée aux personnes expérimentées en câblage aéronautique, ferroviaire ou militaire. "Nous privilégions le recrutement de personnes déjà formées qui vont être opérationnelles plus vite avec un niveau de rémunération de 20 à 25% supérieur à celui d'un débutant." précise-t-il.

Une usine à pleine charge sur le quatrième trimestre

Enregistrant un faible turnover (1,5 %), l'entreprise connait une stabilité de ses effectifs. Le personnel bénéficie d'une complémentaire santé et a vu ses conditions de travail améliorées par l'aménagement de nouveaux locaux sociaux. "Ces mesures motivent notre personnel lorsqu'il s'agit par exemple de faire des heures supplémentaires," explique Laurent Guérin. Le volume hebdomadaire de travail de 44 heures est étalé sur 5 jours de 8 heures plus un samedi sur deux.

L'usine tournera à pleine charge sur le quatrième trimestre. D'ici là, "nous aurons des progrès à faire en termes de productivité de la main-d'œuvre, ce qui reste notre premier objectif," conclut Laurent Guérin.

Nasser Djama

Créée en 2004, la société Lia-Tech a été regroupée sous forme de Holding en 2008 sous le nom de I-Tech (Intégration Technologiques) avec un capital de 3,24 millions d'euros pour accompagner sa croissance. Sous la présidence d'Etienne Landart, cette holding gère les activités des différents sites en France et au Maroc ainsi que celle du bureau d'études en Allemagne. Aujourd'hui Lia-Tech compte 110 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires global de 19,3 millions d'euros. 


Agrandir le plan

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Mitry-Mory

Fourniture de colis de Noël pour personnes âgées

DATE DE REPONSE 09/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS