L'Usine Energie

La plus grande raffinerie française de Total fonctionne partiellement après un incendie

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le , mis à jour le 16/12/2019 À 09H09

[ACTUALISÉ] Un incendie a été maîtrisé samedi 14 décembre dans la raffinerie de Total à Gonfreville-l'Orcher, en Seine-Maritime. L'entreprise a annoncé une enquête pour déterminer les causes de l'accident.

La plus grande raffinerie française de Total fonctionne partiellement après un incendie
La raffinerie Total de Gonfreville-l'Orcher en Seine-Maritime (image d'archives).
© Guittet Pascal Guittet Pascal

Actualisation du lundi 16 décembre : La raffinerie Total de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime) fonctionne partiellement après un incendie qui a éclaté samedi 14 décembre au matin et qui a contraint à un arrêt de la production. "Les expéditions de produits sont assurées. Les unités pétrochimiques fonctionnent normalement. Total met tout en oeuvre pour qu'il n'y ait pas de conséquence sur la chaîne logistique d'approvisionnement en carburants", indique le groupe pétrolier dans un communiqué. "La menace de propagation est écartée. Le feu est totalement maitrisé et en voie d’extinction. Cet événement n’a occasionné aucun blessé, ni entraîné de sur-accident", a annoncé de son côté la préfecture de Seine-Maritime. Des investigations sont en cours pour déterminer l'origine de l'incendie, ajoute Total.

Nouvel incendie sur un site industriel en Seine-Maritime, quelques semaines après celui de Lubrizol à Rouen. Cette fois-ci, c'est la raffinerie Total de Gonfreville-l'Orcher, non loin du Havre, qui a été touchée. Le feu s'est déclaré sur une pompe de charge d'alimentation dans la nuit du 13 au 14 décembre, vers 4 heures du matin, provoquant un important panache de fumée. 

Dispositif de secours important

L'incendie n'a pas fait de blessé. Très vite, un dispositif important - équipes de Total et sapeurs-pompiers - a été déployé pour endiguer le sinistre. L'entreprise a déclenché un "plan d'opération interne" (POI) Le feu a été "maîtrisé", mais pas totalement éteint, vers 9 heures du matin.

La préfecture de la Seine-Maritime avait, un temps, conseillé aux habitants de la zone de ne pas sortir de chez eux. Cette consigne de mise à l'abri a été levée à 10 heures ce 14 décembre. Les premières analyses ne révèlent pas de pollution atmosphérique au dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et hydrogène sulfuré. Le site industriel est classé "Seveso seuil haut".

Inspection cet automne

La raffinerie Total de Gonfreville-l'Orcher, dite "raffinerie de Normandie", est la plus grande de France. Douze millions de tonnes de pétrole brut y sont transformées chaque année en essences, gazole, kérosène, huiles, lubrifiants et granulés de plastique. Sa production représente 12 % de la capacité de raffinage en France. En septembre et octobre, une importante opération d'inspection et de maintenance avait été menée. 1 500 personnes travaillent sur la plateforme.

Sylvain Arnulf, avec Reuters

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte