La plateforme de contenu vidéo de Disney compte 28,6 millions d'abonnés

CULVER CITY, Californie (Reuters) - Walt Disney a annoncé mardi que sa plateforme de vidéo en streaming Disney+ avait séduit 28,6 millions d'abonnés payants, confirmant son entrée en force sur un marché dominé par Netflix.
Partager
La plateforme de contenu vidéo de Disney compte 28,6 millions d'abonnés
Walt Disney a annoncé mardi que sa plateforme de vidéo en streaming Disney+ avait séduit 28,6 millions d'abonnés payants, confirmant son entrée en force sur un marché dominé par Netflix. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

"Nous avons réalisé un solide trimestre, mis en exergue par le lancement de Disney+, qui a dépassé nos plus grandes attentes", a commenté Bob Iger, PDG de la Walt Disney Company qui publiait mardi ses résultats trimestriels.

Disney+, lancé le 12 novembre dernier aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas, est présent aujourd'hui dans cinq pays. La plateforme qui s'appuie sur le très riche catalogue du géant de l'industrie du divertissement sera commercialisée à partir du 24 mars en Europe de l'Ouest.

L'Inde suivra le 29 mars.

Netflix, pionnier sur ce secteur, fait état de 67,7 millions d'abonnés payants aux Etats-Unis et au Canada.

Hulu, que Disney contrôle, a franchi la barre des 30 millions d'abonnés et ESPN+, autre actif de Disney, en est à 7,6 millions.

"Je pense que nous sommes désormais bien placés non seulement pour résister aux forces disruptives de la technologie mais aussi pour prospérer dans l'environnement contemporain du secteur de plus en plus dynamique des médias", a ajouté Bob Iger lors d'une conférence téléphonique.

Sur le quatrième trimestre 2019, le premier de l'exercice fiscal, le chiffre d'affaires global de Disney, également porté par le deuxième épisode de La Reine des neiges, s'est élevé à 20,9 milliards de dollars, en hausse de 36% par rapport au quatrième trimestre 2018.

Dans le secteur des parcs à thème, les recettes opérationnelles ont progressé de 9% à 2,3 milliards de dollars.

Mais la fermeture contrainte et forcée fin janvier pour cause de coronavirus de Wuhan des parcs Disney de Shanghai et Hong Kong devrait peser sur les résultats du trimestre en cours. D'après Christine McCarthy, directrice financière de Disney, fermer le parc de Shanghai sur une période de deux mois représenterait un manque à gagner de 135 millions de dollars.

(Lisa Richwine avec Neha Malara à Bangalore; version française Henri-Pierre André)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS