Quotidien des Usines

La plate-forme chimique de Roussillon se dote d’une chaufferie biomasse

, , , ,

Publié le

20 millions d'euros ont été investis par Sita dans cette unité de chauffage alimentée par des déchets issus de la sylviculture et des refus de recyclage papier.

La plate-forme chimique de Roussillon se dote d’une chaufferie biomasse
La plate-forme chimique de Roussillon de Sita
© Sita France

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Suite à la signature d’un contrat de 102 millions d’euros sur quinze ans entre le GIE Osiris et Suez Environnement, Sita a installé une unité de production de vapeur à partir de déchets issus de la sylviculture et de refus de recyclage papier à Roussillon (Isère). Cette chaufferie biomasse dénommée Robin est dotée d’une technologie de four à lit fluidisé qui permet de valoriser 85 % de l’énergie contenue dans ces combustibles préalablement homogénéisés. Cette unité d’une puissance de 21 MW produit 25 tonnes de vapeur par heure à 32 bars. Cet équipement représente un investissement de 20 millions d'euros subventionné à 30 % par le fonds Chaleur (Ademe).

Réduction de 60 000 tonnes de CO2

"La nouvelle unité contribue à améliorer le mixe énergétique et à réduire de 60 000 tonnes les émissions annuelles de CO2 de la plate-forme chimique de Roussillon", observe Antoine Grange, directeur général de Sita SPE. Robin couvrira 15 % des besoins énergétiques des quinze industriels de la plate-forme chimique de Roussillon adhérents du GIE Osiris.

60 000 tonnes de bois seront brûlées chaque année. Ils proviendront pour 15 000 tonnes de bois issus de la sylviculture (plaquettes forestières), pour 15 000 tonnes de déchets de bois en fin de vie, pour 10 000 tonnes de déchets de bois imprégné (traverses de chemin de fer, poteaux téléphoniques), pour 20 000 tonnes de refus de recyclage papier.

Filiale de Suez Environnement, Sita France a produit l’an dernier plus de 2 millions de MWh thermiques pour chauffer l’équivalent de 368 000 habitants et plus de 1,5 million de MWh d’électricité. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 3,6 milliards d’euro avec 20 000 salariés.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte