Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La pile à combustible, l'avenir pour Hyundai

Pauline Ducamp , ,

Publié le

Hybride, électrique, le constructeur coréen préfère investir dans la pile à combustible. Hyundai lance actuellement la commercialisation de son premier véhicule de série à hydrogène.

La pile à combustible, l'avenir pour Hyundai © D.R.

De l'extérieur, seuls les logos 'Fuel Cell' le différencient d'un ix35 à moteur thermique. Au volant, les 600 kilomètres d'autonomie, l'espace intérieur et la conduite sportive ne le distinguent pas davantage d'un SUV classique. Et pourtant, le ix35 Fuel Cell est un petit laboratoire technologique, véritable manifeste de l'avenir de l'automobile selon Hyundai.

Quinze ans de recherche

L'aventure débute il y a 15 ans, en 1998, en Corée du Sud. Hyundai, comme tous les autres constructeurs, travaille sur l'après-pétrole. Le coréen explore les pistes hybride ou électrique. Mais c'est sur le Fuel Cell (la pile à combustible) que le groupe décide de miser. Hyundai en est aujourd'hui à sa quatrième génération de véhicules à pile et a investi plusieurs milliards d'euros dans l'affaire. "Nous pouvons fabriquer des véhicules hybrides, nous regardons toutes les solutions. Mais la pile à combustible représente pour nous la solution de long terme" affirme Allan Rushforth, directeur opérationnel de Hyundai en Europe.

600 km d'autonomie

La pile à combustible dispose des mêmes avantages que l'électrique mais sans les inconvénients. Sous le capot, le ix35 dispose d'un moteur électrique, alimenté par un générateur qui puise son énergie via un réservoir d'hydrogène niché sous les sièges arrière et le plancher du coffre. Le SUV est en fait une petite usine de production d'électricité.

"Le réservoir peut contenir 4 à 6 kg d'hydrogène ce qui donne environ 600 km d'autonomie" précise Soongil Kwean, ingénieur recherche spécialiste de la pile chez Hyundai.

Une fois le réservoir vide, il faut le recharger en quelques minutes en station. Le coréen annonce un tarif à la pompe équivalent à celui d'un véhicule classique. "Il faut compter 8 euros le kilo soit environ 48 euros pour un plein" estime Christian Looer, chef de projet chez Hyundai. Sur la route, le ix35 Fuel Cell se montre parfaitement silencieux et ne rejette pas de CO2.

Hypothèse de marché

Mais la vente de millions de véhicules à pile à combustible reste encore hypothétique. On compte moins d'une centaine de stations publiques à hydrogène. Les pays du Nord de l'Europe et l'Allemagne sont pour le moment les mieux dotés. Hyundai a ainsi livré lundi 3 juin quinze ix35 Fuel Cell à Copenhague pour renforcer la flotte de véhicules de la ville.

"Nous avons débuté la production des véhicules en Corée du Sud début janvier. D'ici 2015, nous comptons en écouler un millier" prévoit Christian Looer.

Le majeur problème reste le coût du véhicule, estimé à 150 000 euros par unité. "Aujourd'hui notre objectif est de construire le marché, donc de pousser les pouvoirs publics à créer un réseau de stations, explique Soongil Kwean. Ensuite, quand un marché se développera, les prix baisseront". Hyundai ne prévoit pas pour le moment d'étendre  la gamme Fuel Cell. Une berline pourrait cependant avoir un sens sur certains marchés, laisse entendre le constructeur coréen.

Pauline Ducamp, en République Tchèque

Et l'hybride ?
Hyundai commercialise actuellement en Corée du Sud et aux Etats-Unis des véhicules hybrides, mais ne compte pas les importer en Europe. "L'hybride pur ne peut fonctionner ici que sur quelques marchés et dans quelques conurbations" considère Allan Rushforth, qui ajoute: "Nous pourrons faire face aux obligations en terme de CO2 en 2020 uniquement avec nos moteurs essence et diesel plus efficients". Hyundai n'est pas totalement fermé à l'hypothèse hybride. "Si un vrai marché se consolide, nous avons la technologie pour réaliser rapidement plus des véhicules hybrides" rappelle Soongil Kwean. "

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle