Quotidien des Usines

La Picardie se dote d’un centre unique d’expertise sur le machinisme agricole

, , ,

Publié le

La Picardie lance le projet Prima@tec, un centre d’essai créé en partenariat avec les groupes Agco-Massey-Ferguson et Gima. 

L'usine Agco-Massey-Ferguson de Beauvais (Oise)                                 Crédits: Agco-Massey-Ferguson

La région Picardie et le Centre d’expertise français pour la mécanique (Cetim) viennent de lancer le projet Prima@tec, le premier centre d’essais spécialisé dans les matériels agricoles. Créé en partenariat avec le fabricant de tracteurs Agco-Massey-Ferguson et le spécialiste des systèmes de transmission Gima, cette plateforme innovante représente un investissement de 20 millions d’euros, financés par l’Europe, la région et le Cetim.

Cette somme doit servir à construire et à équiper deux bâtiments, à Beauvais (Oise), à proximité de l’Institut LaSalle, et à Senlis (Oise), au sein même du Cetim. Le premier couvrira une surface de 2 000 mètres carrés. Y seront installés différents bancs d’essai destinés à tester la puissance, les suspensions ou les systèmes de transmission des engins. Pour compléter ces équipements, le groupe Agco a d’ailleurs cédé un banc de sollicitation à quatre vérins. "Le Cetim pourra ouvrir cet outil à tout utilisateur et élargir ainsi ses applications", indique Malcolm Shute. vice-président Engineering d’Agco.

Simuler un environnement climatique et vibratoire ultra réaliste

Le second bâtiment construit à Senlis sera quant à lui une extension de 700 mètres carrés de l’actuel centre d’essai. Il accueillera un banc d’endurance de transmissions de forte puissance pour les tracteurs de 500 chevaux ou plus. L’ensemble de ces équipements permettront par exemple de tester les éléments de structure en simulant un environnement climatique ou vibratoire ultra réaliste.

"Jusqu’à présent, le manque de moyens d’essais représentait une entrave au cycle d’innovation. Avoir accès à un tel centre mutualisé constitue un grand avantage industriel pour notre activité", souligne pour sa part Markus Westhues, directeur général de Gima. En 2014, Agco a réalisé un chiffre d’affaires de 9,7 milliards d’euros dans le monde. Celui de Gima, joint-venture entre Agco et Class, a avoisiné les 300 millions d’euros. Les deux entreprises emploient 2 500 personnes à Beauvais, dont 500 chercheurs.

Guillaume Roussange
?

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte