Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La photonique sur silicium dans les starting-blocks

Ridha Loukil ,

Publié le

La photonique sur silicium dans les starting-blocks
L’émetteur-récepteur est un module de 2 x 2 cm.

Développée depuis douze ans par Intel, la photonique sur silicium frappe aux portes des datacenters et des supercalculateurs. Les premiers équipements à l’utiliser vont être commercialisés par Fujitsu, Advantec ou Tabula d’ici à 2015. Montés dans un rack, ils s’interconnectent par fibres optiques. À la clé, un débit de 100 Gbit/s, quatre fois celui des interconnexions électriques en cuivre. Le composant – qui convertit les signaux électriques en signaux lumineux, les multiplexe et les guide jusqu’aux fibres optiques – tient dans une puce d’environ 10 x 5 mm. L’émetteur-récepteur pour huit fibres (quatre en émission, autant en réception) se présente comme un module de 2 x 2 cm. Une miniaturisation qui résulte de l’intégration sur silicium, alors que les solutions classiques, utilisées dans les télécoms, s’appuient sur des composants optoélectroniques discrets, fabriqués sur du saphir. Intel travaille à doubler le débit actuel par fibre (25 Gbit/s), et développe des modules allant jusqu’à 1,6 Tbit/s sur 64 fibres. Objectif ? S’attaquer aussi aux interconnexions entre racks, déjà optiques mais fondées sur des solutions traditionnelles issues des télécoms et jugées dix fois plus onéreuses. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle