International

La pharma se remanie sans les français

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

OPA du laboratoire canadien Valeant sur l’américain Allergan, échange d’actifs entre le suisse Novartis, l’anglais GSK et l’américain Lilly : les opérations se succèdent dans l’industrie pharmaceutique mondiale. Pour survivre à la concurrence exacerbée, deux possibilités : atteindre une taille critique et se focaliser sur quelques aires thérapeutiques, à cause des frais exorbitants nécessaires au développement de nouveaux médicaments. Les laboratoires français sont restés en dehors de ce grand remaniement. Numéro quatre mondial de la pharmacie selon Fitch, Sanofi finalise l’intégration de l’américain Genzyme, qui lui avait coûté 14,8 milliards d’euros en 2011, mais qui lui avait permis de se renforcer dans le secteur clé des traitements issus des biotechnologies. Tandis que les[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte