La peur du reconfinement en Europe nourrit l'aversion au risque

par Marc Angrand
La peur du reconfinement en Europe nourrit l'aversion au risque
Wall Street est attendue en légère baisse jeudi et les Bourses européennes reculent à mi-séance. À Paris, le CAC 40 perd 0,74% à 11h45 GMT. A Londres, le FTSE 100 cède 0,74% et à Francfort, le Dax recule de 0,88%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en légère baisse jeudi et les Bourses européennes reculent à mi-séance, toujours affectées par la crainte de voir la troisième vague de la pandémie en Europe freiner la reprise économique.

Le sentiment de marché souffre aussi de la baisse marquée des valeurs technologiques chinoises face au risque d'un arrêt forcé de la cotation à Wall Street de plusieurs grands noms du secteur.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais suggèrent pour l'instant un repli d'environ 0,1% pour le Dow Jones et 0,2% pour le Standard & Poor's 500 comme pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 perd 0,74% à 5.903,22 points à 11h45 GMT. A Londres, le FTSE 100 cède 0,74% et à Francfort, le Dax recule de 0,88%.

L'indice EuroStoxx 50 abandonne 0,9%, le FTSEurofirst 300 0,53% et le Stoxx 600 0,68%.

Si les derniers indicateurs économiques en date en Europe sont plutôt encourageants, des PMI "flash" de mercredi aux indicateurs du climat des affaires en France et du moral des ménages en Allemagne publiés ce jeudi, les investisseurs sont surtout attentifs à l'évolution de l'épidémie de COVID-19: en Allemagne, le nombre quotidien de nouveaux cas est au plus haut depuis janvier et en France, la montée régulière de la tension hospitalière a relancé le débat sur l'opportunité d'un reconfinement total.

Pour les analystes de Barclays, "il ne fait aucun doute que la reprise dans l'UE sera beaucoup plus lente qu'aux USA au vu de ses revers sur le COVID-19 mais aussi parce que la relance y est bien plus modeste et moins cyclique".

Les investisseurs suivront les débats du Conseil européen réuni en visioconférence pour débattre notamment de la stratégie vaccinale ainsi que les chiffres définitifs du produit intérieur brut (PIB) américain au quatrième trimestre et ceux des inscriptions au chômage.

LES VALEURS EN EUROPE

Les secteurs les plus touchés par la baisse en Europe sont ceux de l'énergie, dont l'indice Stoxx cède 2,16%, et des matières premières (-1,86%), affectés par le repli des cours du pétrole et des métaux de base.

A l'opposé, les secteurs défensifs restent dans le vert: celui des services aux collectivités ("utilities") progresse de 0,35%, celui de la santé de 0,26%, celui de l'alimentation de 0,12%.

AstraZeneca (+0,08%) évolue peu à Londres malgré la révision à la baisse du taux d'efficacité de son vaccin contre le COVID-19 à 76%.

A Stockholm, H&M perd 3,78% après les critiques visant la marque d'habillement en Chine en raison des préoccupations exprimées par le groupe sur la situation au Xinjiang. Egalement concerné, Adidas lâche 5,02% à Francfort.

TAUX

Le rendement des emprunts d'Etat américains à dix ans est en léger recul à 1,6085%, poursuivant le repli entamé lundi, favorisé par le regain d'aversion au risque et le bon déroulement d'adjudications du Trésor.

Sur le marché européen, l'attrait retrouvé pour les actifs refuges favorise la baisse des rendements, à -0,373% pour le Bund allemand à dix ans, qui a touché son plus bas niveau depuis la mi-février, et -0,1216% pour l'OAT française de même échéance.

CHANGES

Le dollar progresse pour la troisième séance consécutive face aux autres grandes devises (+0,10%) et a atteint son plus haut niveau depuis le 20 novembre, toujours porté par les divergences croissantes entre grandes régions du point de vue du rythme de la reprise de l'activité économique.

A l'inverse, l'euro continue de souffrir et il est brièvement passé sous 1,18 dollar pour la première fois depuis quatre mois. Stephen Gallo, responsable de la stratégie devises de BMO Capital Markets, écrit dans une note aux clients que la monnaie unique européenne pourrait revenir à 1,16 dollar d'ici un mois.

PÉTROLE

Le marché pétrolier abandonne une bonne partie de ses gains de la veille, les craintes pour la demande liées à la situation sanitaire en Europe l'emportant sur l'impact de la fermeture du canal de Suez sur l'approvisionnement mondial en brut.

Le Brent abandonne 1,75% à 63,28 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perd 2,11% à 59,89 dollars.

L'un et l'autre avaient bondi d'environ 6% mercredi.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - TSINGONI

MISE EN OEUVRE D'UN DISPOSITIF DE VIDEOPROTECTION URBAINE.

DATE DE REPONSE 08/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS