La peur du coronavirus pèse sur Wall Street

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York évolue dans le rouge jeudi en début de séance, la peur des conséquences sur l'économie de la propagation de l'épidémie de coronavirus apparue en Chine réduisant l'appétit des investisseurs pour les actifs risqués.
Partager
La peur du coronavirus pèse sur Wall Street
La Bourse de New York évolue dans le rouge jeudi en début de séance. L'indice Dow Jones perd 44,91 points, soit 0,16%, à 28.689,54 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,32% à 3.263,04 points après quelques minutes d'échanges. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

L'indice Dow Jones perd 44,91 points, soit 0,16%, à 28.689,54 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,32% à 3.263,04 points après quelques minutes d'échanges.

Le Nasdaq Composite cédait 0,68% à 9.212,05 points à l'ouverture.

Les contrats à terme sur les indices de référence ont réduit leurs pertes après l'annonce d'une croissance de l'économie américaine de 2,1% au quatrième trimestre en rythme annualisé, selon une première estimation conforme aux attentes fournie par le département du Commerce.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la première économie du monde a atteint 2,3% l'an dernier, au plus bas depuis trois ans, après 2,9% l'année précédente, montrent les données officielles publiées jeudi.

L'économie américaine continue de croître, mais modérément, ce qui paraît justifier la décision de la Réserve fédérale de baisser ses taux à trois reprises l'an dernier afin de soutenir l'activité.

La Fed a annoncé mercredi qu'elle maintenait ses taux inchangés, conformément aux attentes.

Le président de l'institution, Jerome Powell, a déclaré s'attendre à la poursuite d'une croissance économique modérée, même s'il a mentionné des risques, parmi lesquels l'épidémie de coronavirus.

Dans ce contexte, les investisseurs continuent de réagir aux publications trimestrielles d'entreprises.

Contre la tendance, Microsoft freine la baisse du Dow avec une progression de 3,02% au lendemain de la publication de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu.

A la baisse, Facebook pèse sur le Nasdaq en chutant de 6,21%. Le réseau social a annoncé mercredi s'attendre à un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires et fait état d'une augmentation de ses coûts.

(Patrick Vignal, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS