Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

La pépite Sophia Genetics veut accélerer la médecine basée sur les données

Coralie Lemke , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Dirigée par un Français, l'entreprise suisse Sophia Genetics, spécialisée dans l'analyse ADN, vient de boucler une importante levée de fonds de 67,4 millions d'euros, afin d'étendre son réseau d'hôpitaux partenaires.

La pépite Sophia Genetics veut accélerer la médecine basée sur les données
Les anomalies génétiques inscrites dans notre ADN permettent de définir le traitement le plus adapté.
© PIXABAY

Cancers, maladies héréditaires… Bientôt, les patients ne seront plus traités en fonction de la maladie dont ils souffrent mais selon leur patrimoine génétique, grâce aux entreprises comme Sophia Genetics. Cette biotech, spécialisée dans l’analyse de données médicales, s’est imposée comme leader dans le domaine et ne devrait pas s’arrêter là. Elle vient de lever 67,4 millions d’euros (77 millions de dollars). Des fonds qui devraient permettre à cette entreprise suisse dirigée par le Français Jurgi Camblong d’accélérer la démocratisation de la médecine basée sur les données.

 

Déjà utilisée par plus de 850 hôpitaux dans 77 pays à travers le monde, elle permet de mieux diagnostiquer les maladies des patients grâce aux analyses de l’ADN. 300 000 patients ont déjà bénéficié de cette intelligence artificielle, qui détecte les anomalies du patrimoine génétique. "Notre logiciel permet de transformer l’ADN d’un patient en un fichier numérique informatique. Cela correspond à 3 milliards de lettres. Une fois que l’ADN est séquencé, les données sont floues. Elles ne sont pas dans l’ordre et comportent des biais. Mais peu importe la forme aléatoire que prennent les combinaisons, Sophia sait trouver les altérations génomiques", explique Tarik Dlala le porte-parole Sophia Genetics.

Faire émerger la médecine personnalisée

Grâce à leur séquenceur d’ADN, les hôpitaux envoient un simple fichier. Ils reçoivent ensuite les résultats deux heures après. "Quand un variant est identifié, il est partagé à travers toute la communauté. Nous voulons créer une intelligence collective pour accélérer la médecine personnalisée." Plus le nombre d'ADN séquencé augmente et plus la base de donnée sur les anomalies génétiques s'étoffe. A terme, les maladies et les traitements les plus adaptés seront mieux définis.

Avec l’argent levé, Sophia Genetics va pouvoir rapidement étendre le réseau d’hôpitaux qui utilisent sa technologie, en particulier aux Etats-Unis. "En aidant les cliniciens à faire levier sur leur expertise et à travailler ensemble comme une communauté, les patients à travers le monde peuvent avoir accès de manière égale à une meilleure prise en charge. Cette levée de fonds va nous permettre d'accélérer l'adoption de la médecine basée sur les données pour le bénéfice des patients," a commenté le Dr Jurgi Camblong, PDG et co-fondateur de Sophia Genetics. A terme, deux patients avec la même maladie auront peut être deux traitements différents. A chacun celui qui lui correspondra le mieux.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle