La pépite Cartesiam lève 2 millions d’euros pour rendre les microcontrôleurs intelligents

La pépite toulonnaise de l’Edge computing Cartesiam boucle un deuxième tour de table de 2 millions d’euros. De quoi accélérer son développement avec la mission de faire rentrer l’intelligence artificielle dans de simples microcontrôleurs.

Partager
La pépite Cartesiam lève 2 millions d’euros pour rendre les microcontrôleurs intelligents
Joël Rubino, directeur général et cofondateur de Cartesiam

Cartesiam se donne les moyens de franchir une nouvelle étape de développement. Fin 2018, la pépite toulonnaise de l’Edge computing a levé 2 millions d’euros auprès d’investisseurs privés, de banques et de Bpifrance. C’est son deuxième tour de table après celui de 500 000 euros en juillet 2017. "Avec cette ce nouveau tour de table, nous voulons conforter nos capacités de R&D, poursuivre nos embauches et accélérer notre développement commercial en Europe et en Amérique du Nord", confie à L’Usine Nouvelle Joël Rubino, cofondateur et directeur général de la société.

L'Edge computing poussé jusqu'au bout

Fondée en août 2016 à la cité des objets connectés d’Angers, Cartesiam édite NanoEdge IA, une solution d’intelligence artificielle autonome pour l’embarqué. "C’est une plateforme unique sur le marché, vante Joël Rubino. Elle est la seule solution d’intelligence artificielle à combiner les fonctions d’apprentissage et d’analytique en local. Elle a été développée en partant des mathématiques pour la faire tourner sur de simples microcontrôleurs, sans passer par le cloud pour les phases d’apprentissage et de création du modèle analytique."

La start-up, qui compte aujourd’hui 17 collaborateurs, dont 16 en France et un aux Etats-Unis, se positionne à l’avant-garde de l’Edge computing, qui consiste à traiter les données au plus près des capteurs qui les produisent. Une alternative au cloud qui offre de nombreux avantages en termes de réactivité, sécurité, consommation de courant ou coût. "Nous poussons le concept jusqu’au bout en rendant possible l’analyse des données là où elles sont générées : dans le microcontrôleur du capteur, explique son patron. C’est plus efficace, plus rapide et plus simple que la démarche traditionnelle fondée sur le cloud ou les serveurs. Les gens, qui découvrent notre solution, sont surpris par son efficacité et sa simplicité de mise en œuvre."

Cette solution a démarré l’aventure commerciale via un partenariat avec Eolane, deuxième sous-traitant électronique français derrière AsteelFlash. " Il embarque notre plateforme NanoEdge IA sur son capteur de vibration Bob Assistant, explicite Joël Rubino. C’est le Shazam de la maintenance prédictive. Une fois posé sur la machine tournante à surveiller, il se met en mode d’écoute et compare les données enregistrées avec celle du modèle appris. Au bout de cinq à dix minutes, il a construit son modèle d’analytique et passe en mode de surveillance. Pendant une semaine, il continue son auto-apprentissage pour perfectionner son modèle. Il est si efficace qu’il peut fonctionner pendant 4 ans sans changement de la batterie."

Un partenariat avec un équipementier automobile

Lancé en avril 2018, Bob Assistant est déjà déployé à plus de 200 exemplaires notamment chez EDF pour le contrôle de ses centrales thermiques en Corse et Veolia pour la maintenance de ses stations de pompage en Allemagne. Le modèle de Cartesiam est de fournir son logiciel en licence et de toucher une redevance sur les ventes des produits qui l’intègrent.

Un an après sa création, Cartesiam a déménagé à Toulon. Histoire d’offrir un meilleur cadre de vie à ses collaborateurs, de faciliter les embauches et de garder plus facilement ses talents. Car pour sa croissance, la pépite prévoit de poursuivre les embauches de spécialistes de la data, une denrée très disputée sur le marché de l’emploi. Elle dispose d’un partenariat commercial avec Decide4Action au Canada et espère conclure bientôt un partenariat important avec un équipementier automobile en Europe. L’opportunité s’annonce radieuse, car une voiture embarque en moyenne 70 microcontrôleurs selon Cédric Demeure, président d'Embedded France, l'association représentant la filière française de l'embarqué.

Cartesiam, qui a ouvert en 2018 des filiales en Allemagne et aux Etats-Unis, voit l’avenir en rose. Selon le cabinet Semico, près de 13 milliards de microcontrôleurs sont écoulés chaque année dans le monde. Ils constituent autant de cibles potentielles pour la solution NanoEdge IA. " Nous discutions avec tous les fournisseurs de microcontrôleurs dans le monde et aussi avec les industriels qui les embarquent dans leurs produits", confie Joël Rubino, qui voit sa société atteindre en 2019 un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros et un effectif de 25 à 30 personnes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS