Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

La pénurie de noisettes menace la production de Nutella

Elodie Vallerey

Publié le

Avec une flambée du cours de la noisette de 60% entre février et août, les industriels comme Ferrero, producteur du Nutella, pourraient être contraints d'augmenter les prix pour pallier la pénurie.

La pénurie de noisettes menace la production de Nutella © Perline - Wikimedia Commons

Après plusieurs mois de conditions climatiques désastreuses, la Turquie, principal producteur mondial de noisettes, pourrait bien avoir des difficultés à atteindre les 660 à 800 000 tonnes à l'exportation prévues cette année.

Averses de grêle et gel en pleine période de floraison ont mis en péril toute une partie de la production des côtes de la Mer Noire. Conséquence : le cours de la noisette flambe. + 60% entre février et août, rapporte le Daily Mail, avec des prix à la tonne passés de 4 900 à 7 900 euros.

un quart de la production mondiale de noisettes pour ferrero

De quoi peser sur les industriels qui utilisent largement la noisette dans la composition de leurs produits, l'italien Ferrero en tête.

S'il n'a pas encore souhaité communiquer sur ce sujet, le fabricant du Nutella utiliserait, à lui seul, un quart de la production mondiale du fruit à coque, selon l'Agence italienne pour le commerce extérieur.

D'après le site internet de la marque, environ 13 000 tonnes de noisettes (chiffres de 2011) sont utilisées chaque année sur son site français de Villers-Ecalles, en Normandie, pour produire 800 000 pots de Nutella par jour et 2,4 millions de barres Kinder Bueno.

Un ingrédient indispensable à la préparation de la "manteca", la purée 100% noisettes qui caractérise la populaire pâte à tartiner, même si le fruit sec ne représente au total que 13 % de la composition d'un pot de Nutella.

Les noisettes de Ferrero viennent pour la plupart de Turquie, et dans une moindre mesure d'Italie. Selon le journal Dunyad Daily, en juillet dernier, le groupe italien a d'ailleurs fait l'acquisition de 70% des parts d'Oltan Gida, le plus important exportateur turc de noisettes, leader du marché depuis 2002.

Si la baisse de production en Turquie se confirme, les industriels pourront s'approvisionner en Italie, deuxième producteur mondial loin devant les Etats-Unis ou l'Azerbaïdjan. La France, elle, ne produisait, en 2012, que 8 400 tonnes de noisettes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle