La pénurie de noisettes menace la production de Nutella

Avec une flambée du cours de la noisette de 60% entre février et août, les industriels comme Ferrero, producteur du Nutella, pourraient être contraints d'augmenter les prix pour pallier la pénurie.

Partager

La pénurie de noisettes menace la production de Nutella

Après plusieurs mois de conditions climatiques désastreuses, la Turquie, principal producteur mondial de noisettes, pourrait bien avoir des difficultés à atteindre les 660 à 800 000 tonnes à l'exportation prévues cette année.

Averses de grêle et gel en pleine période de floraison ont mis en péril toute une partie de la production des côtes de la Mer Noire. Conséquence : le cours de la noisette flambe. + 60% entre février et août, rapporte le Daily Mail, avec des prix à la tonne passés de 4 900 à 7 900 euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

un quart de la production mondiale de noisettes pour ferrero

De quoi peser sur les industriels qui utilisent largement la noisette dans la composition de leurs produits, l'italien Ferrero en tête.

S'il n'a pas encore souhaité communiquer sur ce sujet, le fabricant du Nutella utiliserait, à lui seul, un quart de la production mondiale du fruit à coque, selon l'Agence italienne pour le commerce extérieur.

D'après le site internet de la marque, environ 13 000 tonnes de noisettes (chiffres de 2011) sont utilisées chaque année sur son site français de Villers-Ecalles, en Normandie, pour produire 800 000 pots de Nutella par jour et 2,4 millions de barres Kinder Bueno.

Un ingrédient indispensable à la préparation de la "manteca", la purée 100% noisettes qui caractérise la populaire pâte à tartiner, même si le fruit sec ne représente au total que 13 % de la composition d'un pot de Nutella.

Les noisettes de Ferrero viennent pour la plupart de Turquie, et dans une moindre mesure d'Italie. Selon le journal Dunyad Daily, en juillet dernier, le groupe italien a d'ailleurs fait l'acquisition de 70% des parts d'Oltan Gida, le plus important exportateur turc de noisettes, leader du marché depuis 2002.

Si la baisse de production en Turquie se confirme, les industriels pourront s'approvisionner en Italie, deuxième producteur mondial loin devant les Etats-Unis ou l'Azerbaïdjan. La France, elle, ne produisait, en 2012, que 8 400 tonnes de noisettes.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS