Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La patronne d'IBM promet à Emmanuel Macron la création en France de 1 800 emplois en trois ans

Ridha Loukil ,

Publié le

A l’occasion du sommet "Tech for Good Summit" organisé par le président Emmanuel Macron, Ginni Rometty, la PDG d’IBM, a annoncé le projet de créer 1 800 emplois en France en trois ans. Les compétences recherchées figurent dans l’intelligence artificielle, la data, l’informatique cognitive ou encore la cybersécurité.

La patronne d'IBM promet à Emmanuel Macron la création en France de 1 800 emplois en trois ans
Ginni Rometty, PDG d'IBM, parie sur la France dans l'intelligence artificielle, la data ou la cybersécurité
© IBM

IBM compte créer 1 800 emplois en trois ans en France. C’est ce que la PDG du groupe, Ginni Rometty, a promis à Emmanuel Macron lors du sommet « Tech for Good Summit » qui a réuni 61 personnalités du numérique autour du président de la République à l’Elysée, le 23 mai 2018, en avant-première de l’évènement VivaTech.

400 personnes dans l'IA

" Le président de la République française, Emmanuel Macron, fait le pari majeur que l’intelligence artificielle va transformer chaque métier, chaque profession et chaque industrie, déclare Ginni Rometty dans le communiqué. Chez IBM, nous partageons cette conviction et en voyons chaque jour des preuves, Watson ayant un impact exponentiel ici en France et dans le monde entier. C’est pourquoi nous créons 1 800 emplois en France afin de répondre à la demande croissante de nos clients dans le domaine de l’IA. "

Ces 1 800 nouveaux postes comprennent les 400 liés à l’IA annoncés par IBM en mars 2018 lors du lancement du plan du gouvernement sur l’intelligence artificielle à l’occasion du sommet "AI for Humanity". Big Blue prévoit d’embaucher des consultants, des architectes informatiques, des développeurs et des experts techniques, des jeunes diplômés aussi bien que des professionnels expérimentés.

"Il y a de fortes chances que ces embauches se fassent dans les filiales à bas coût comme IBM Services Center à Lille et IBM Interactive à Noisy-le-Grand, explique à L’Usine Nouvelle Marc Grimault, délégué central CGT chez IBM France. Dans l’entité historique IBM France SAS, le groupe continue à supprimer des emplois."

Suppression de 1 000 à 1 900 postes d'ici 3 ans chez IBM France

IBM a ainsi supprimé 94 postes en 2018 par rupture conventionnelle collective, et l’entreprise prévoit la suppression de 1 000 à 1 900 postes en trois ans (2018-2020) selon le délégué CGT. Big Blue compterait aujourd’hui environ 7 000 personnes en France, dont 5 900 chez IBM France SAS, 700 chez IBM Services Center à Lille et 400 chez IBM Interactive.

"Cette politique de débauche chez IBM France SAS et d'embauche dans IBM Services Center et IBM Interactive s’explique par la volonté de réduire les coûts, souligne Marc Grimault. Chez IBM France SAS, la moyenne des salaires tourne autour de 5 000 euros. Dans les filiales à bas coût, c'est deux fois moins."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus