La pâtisserie Kremer inaugure sa nouvelle ligne de production

Le pâtissier industriel Kremer a mis en service une ligne qui augmente de 20% ses capacités de fabrication de chouquettes et moelleux. Cette filiale du groupe français Mademoiselle Desserts investit 2,3 millions d'euros.

Partager
La pâtisserie Kremer inaugure sa nouvelle ligne de production

Le pâtissier industriel Kremer a inauguré une nouvelle ligne de production au sein de son usine d'Argenton-sur-Creuse (Indre), en présence du chef Thierry Marx, vendredi 1er février. 2,3 millions d'euros ont été investis afin d'augmenter les capacités de 20%.

Ce quatrième atelier a été bâti sur 500 mètres carrés, en prolongement du site actuel, soit une surface totale de 5 500 mètres carrés. Opérationnelle depuis l'automne, cette unité est dédiée à la fabrication de "portions individuelles comme les fondants chocolat, les madeleines ou les moelleux au chocolat, pour lesquels la demande est croissante", explique Guillaume Kremer, directeur général de cette entreprise fondée par son père, Michel. Un système de récupération de chaleur a été mis en place.

Nouvelle acquisition

Propriété du groupe Mademoiselle Desserts depuis l'été dernier, Kremer a investi 11 millions d'euros depuis 2013, avec un soutien cumulé de 800 000 euros du Conseil régional et du Conseil départemental. "Notre production a été doublée dans l'intervalle", indique Guillaume Kremer, directeur général de la Pâtisserie Michel Kremer.

Cette usine de 224 salariés produit en MDD, pour les artisans et la restauration hors foyer toute une gamme de pâtisseries surgelées telles que la pâte à choux (chouquette, choux..), les mignardises, les pâtisseries individuelles (fondants au chocolat, madeleines, financiers et autres pâtes jaunes), les pâtisseries à partager (gâteaux au chocolat, clafoutis, tartes aux fruits, ...).

L'ex-Européenne des desserts, dont le siège est à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) et la principale usine à Combat-sur-Trincoux, près de Périgueux (Dordogne), emploie 1 900 salariés dans 12 usines, dont trois en Angleterre et une en Hollande. Ce groupe contrôlé par le fonds d'investissement britannique IK Partners a acquis fin décembre un autre pâtissier industriel familial, Délices des sept vallées, basée à Tincques (Pas-de-Calais), soit 300 personnes et 68 millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaires. Le chiffre d'affaires cumulé approche 350 millions d'euros.

0 Commentaire

La pâtisserie Kremer inaugure sa nouvelle ligne de production

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS