La part du dollar dans les réserves de change au plus bas depuis 1995, dit le FMI

par Gertrude Chavez-Dreyfuss

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La part du dollar dans les réserves de change au plus bas depuis 1995, dit le FMI
La part du dollar américain dans les réserves de change déclarées au Fonds monétaire international a chuté au quatrième trimestre à son plus faible niveau en 25 ans, montrent les chiffres publiés mercredi par le FMI. /Photo d'archives/REUTERS/Yuriko Nakao

NEW YORK (Reuters) - La part du dollar américain dans les réserves de change déclarées au Fonds monétaire international a chuté au quatrième trimestre à son plus faible niveau en 25 ans, montrent les chiffres publiés mercredi par le FMI.

Les réserves en dollar détenues par les banques centrales sont passées de 60,5% au troisième trimestre 2020 à 59% au quatrième trimestre, ce qui représente un troisième trimestre de baisse d'affilée.

Il s'agit du pourcentage le plus faible enregistré depuis 1995, lorsqu'il était revenu à 58%.

Le billet vert conserve toutefois son statut de monnaie de réserve privilégié par les banques centrales. Il avait atteint un plus haut en 2001 à près de 73%, selon les données.

"Pour l'essentiel, Wall Street et le reste du monde sont convaincus que nous sommes condamnés à voir un dollar plus faible (...) Le gonflement du déficit commercial va se poursuivre et vous allez probablement voir que les perspectives à plus long terme pour le dollar vont s'affaiblir", a déclaré Edward Moya, analyste senior chez OANDA.

La part de l'euro est passée à 21,2% au quatrième trimestre de l'année dernière, un plus haut depuis 2014, contre 20,5% au troisième trimestre.

En 2009, l'euro avait atteint un pic historique dans les réserves de change, à 28%.

(Gertrude Chavez-Dreyfuss, version française Laetitia Volga)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS