La papillote Revillon, une affaire de tradition

Quand on évoque une papillote, on pense souvent chocolat. Sauf que le produit ne se réduit pas à cela. Derrière ce mot résonne toute une tradition régionale qui en fait sa particularité.

Partager

La papillote Revillon, une affaire de tradition

Une papillote, c’est un chocolat et deux papiers. Pour la concevoir, il faut donc respecter deux étapes de réalisation : celle de la fabrication du bonbon de chocolat (ganache, conception de la pâte d’amande…) et celle de l’emballage, qui fait entièrement partie du produit. « Dans la définition traditionnelle de la papillote, le chocolat doit être entourée d’un rébus et d'un papier décoré et frangé, précise Stéphane Bonnefoy, responsable R&D chez Revillon. C’est ce qui le distingue des autres bonbons de chocolat ». Même si Revillon ne réalise pas les papiers, il est à l’origine des graphismes et emballe les papillotes dans ce papier frangé, souvent utilisé comme décoration sur le sapin de Noël. « C’est un produit de dégustation et de décoration », assure Isabelle Mounier, directrice industrielle.

500 salariés et 150 tonnes de papillotes

La principale fonction du groupe est donc de concevoir le bonbon de chocolat originaire de la région de Lyon. Si auparavant elle était entièrement conçue à la main, la papillote est désormais fabriquée sur le site Revillon de Roanne (Loire) par près de 500 personnes en haute saison de production. « Notre métier est spécifique, puisque nous vendons exclusivement pour les fêtes de Noël, explique Isabelle Mounier. Nous débutons la production en août pour les produits les moins fragiles, comme la pâte d’amande, et jusqu’en fin d’année pour les plus nobles. C’est donc à cette période que nous avons besoin de beaucoup de main d’œuvre ». Et en hiver on ne chôme pas. Les 3 /8 sont de rigueur et l’entreprise tourne sept jours sur sept. Durant la première moitié de l’année, jugée creuse, l’entreprise a mis en place des périodes de formation pour ses employés.

L’histoire de la papillote

Dans les années 1800, un jeune commis travaillait chez le pâtissier Maître Papillot aux Terreaux à Lyon. Eperdument amoureux de la fille de celui-ci, il lui faisait passer des mots doux autour d’une confiserie. Surpris par le père, le commis a été renvoyé. Mais le maître pâtissier a gardé l’idée pour ses chocolats.


Praliné fabrique à l’ancienne

Reste que sur le plan de la fabrication, le groupe fait attention au respect de certains process industriels. Par exemple, le praliné, qui fait la notoriété de la maison, est réalisé à l’ancienne, dans un chaudron en cuivre et est ensuite couché ou malaxé à chaud pour lui donner une meilleure texture. De même, Revillon est attentif aux provenances des chocolats utilisés pour la conception des papillotes. Des matières mises à l’honneur par exemple dans la dernière innovation du groupe : la papillote trois ganaches. Car pour conserver sa place de leader sur le marché de la papillote, le groupe innove chaque année, en travaillant près d’un an et demi sur les nouveaux produits.

Uniquement en France

« En 2009, sur un marché du chocolat de fin d'année en recul de 1% en volume et de 1.4 % en valeur, l'intervenant Révillon Chocolatier progresse de 1% en volume et en valeur. Cette réussite repose sur la tradition et les valeurs que véhicule la papillote », précise Stéphane Bonnefoy. Essentiellement vendue dans la région Sud est de la France, ce chocolat est devenu un vrai symbole de Noël, mais uniquement en France. Le responsable R&D assurant en plaisantant que « pour Revillon, l’export, c’est en Bretagne ou le Nord de la France ».

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne
BARBARA LEBLANC

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS