L'Usine Aéro

La panoplie de Felix Baumgartner pour franchir le mur du son

,

Publié le

Vidéo Pour réaliser son exploit et atteindre une vitesse supersonique en chute libre, Felix Baumgartner s’est entouré d’une équipe de scientifiques et d’ingénieurs. Ils ont pu concevoir capsule, combinaison, parachute et ballon lui permettant de dépasser les 39 km d’altitude et de résister à sa chute de près de 4 minutes et 30 secondes avec une pointe à 1173 km/h.

Capsule

Essentielle pour protéger Felix Baumgartner des températures descendant jusqu'à -65°C, la capsule pèse environ 1315 kg. Elle est composée d'une sphère de pression, où le parachutiste était positionné durant la montée, une cage pour soutenir l'ensemble de la capsule, une coque pour assurer la protection et l'isolation de la stratosphère et une base d'un diamètre de 2,4 mètres. C'est la société Sage Cheshire Aerospace située à Lancaster en Californie qui a été chargée de concevoir et de réaliser cette capsule.

Combinaison

Sous pression de la tête aux pieds, Felix Baumgartner a sauté dans une combinaison fabriquée par la société américaine David Clark Company. Conçue pour protéger des températures allant de -65° à 40°C, l'extérieur de la combinaison est recouvert d'un matériau à la fois ignifuge et isolant.
La coque du casque a été moulée à partir de matériaux composites, qui aident à garder un poids léger tout en résistant aux chocs. Le régulateur d'oxygène du casque fournit 100% d'oxygène à partir de différentes sources.

Parachute

Unique en son genre, le concept du parachute de Felix Baumgartner a été développé par l'équipe scientifique de Red Bull, le parachutiste lui-même et plusieurs sociétés spécialisées dans ce genre d'équipements. Un harnais fixait une ancre flottante et deux parachutes d'atterrissage (un principal et un en réserve).
L'ensemble était garni de deux bouteilles d'oxygène soit environ 10 minutes d'air en cas d'urgence. Le parachute principal n'a pas été conçu pour s'ouvrir automatiquement, il était prévu que Felix Baumgartner tire la poignée pour qu'il se déploie à une altitude définie.

Ballon

Le "Red Bull Stratos balloon" est dix fois plus grand que le ballon utilisé par le détenteur actuel du record, le colonel Joe Kittinger, qui a sauté d'une altitude de 31 333 mètres en 1960.
Plus élevée que la Statue de la Liberté, avec ses 100 mètres de hauteur, le ballon peut contenir environ 850 000 mètres cubes d'hélium (ininflammable et non toxique si rejeté dans l'atmosphère). Il est constitué de bandes de haute performance en polyéthylène, une sorte de plastique.

Le processus de lancement global de ce type de ballon nécessite environ 8 heures de préparation immédiatement avant le lancement, y compris 45 à 60 minutes pour l'insertion de l'hélium.

L'homologation officielle des records par la Fédération aéronautique internationale (FAI) devrait prendre plusieurs semaines. Pour franchir le mur du son  la vitesse devrait toucher les 1224 km/h en conditions normales mais, avec une température très basse, le son évolue en effet à une vitesse plus basse qu'au sol, environ 1000 km/h.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte