Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La nouvelle Infiniti Q70 Hybrid : Made in Tochigi (Japon)

Frédéric Parisot , , , ,

Publié le

Pendant toute la durée du Mondial, L'Usine Nouvelle vous fait visiter les usines où sont fabriqués les nouveaux modèles présentés sur le salon. Quatorzième épisode de notre série avec le site Nissan de Tochigi, au Japon, est reconnaissable à sa piste d’essais intégrée. C’est là qu’est fabriquée la nouvelle berline hybride haut de gamme du groupe, l’Infiniti Q70 hybrid.

La nouvelle Infiniti Q70 Hybrid : Made in Tochigi (Japon) © DR

Sommaire du dossier

Avec sa rotonde vitrée surmontée d’une énorme enseigne, l’entrée du site ressemblerait presque à une concession Nissan comme il en existe partout dans le monde. Difficile de croire que Tochigi, à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo, est l’une des trois plus grosses usines du groupe Nissan au Japon.

Il s’agit d’une usine dédiée à la fabrication des modèles les plus sportifs de la marque, mais aussi à certains véhicules siglés Infiniti, le label de luxe du constructeur. Une marque qui, à défaut d’être très connue en France, se vend très bien aux Etats-Unis, Carlos Ghosn ayant annoncé l’an dernier un plan pour augmenter de 40 % les volumes de production du site.

De l’usine à la piste

De nombreux modèles emblématiques sont sortis des chaînes de Tochigi, comme le G35 ou la 350Z. Ils sont aujourd’hui remplacés par la Nissan 370Z, par la bestiale GT-R, mais aussi par les berlines Infiniti Q50 et Q70 (cette dernière étant présentée au Mondial de l'automobile 2014 avec une nouvelle motorisation hybride).

L’usine de Tochigi en 3 chiffres :
Date de création : 1971
Effectif : 6000 employés
Production : 170 000 véhicules par an

Signe que Tochigi est "le" site spécialisé dans les modèles à hautes performances, Nissan a entouré son usine d’une piste d’essais ovale. D’une longueur de près de six kilomètres, elle ne sert pas uniquement au développement des prototypes, comme chez la plupart des constructeurs.

A Tochigi, toutes les voitures qui sortent des chaînes d’assemblage doivent y effectuer leurs premiers tours de roue. Une GT-R doit par exemple y effectuer neuf tours, le temps pour le pilote de vérifier le bon fonctionnement du moteur, la robustesse des freins ou la réponse des amortisseurs.

Frédéric Parisot

 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus