La nouvelle cible de Pékin, scandale numérique aux Etats-Unis, l'armée sans solde: la revue de presse de l'industrie

Publié le

Après le vin, la Chine pourrait imposer des taxes aux importations de voitures européennes haut de gamme, à lire dans Les Echos. Le Washington Post et le Guardian révèlent que le FBI et la NSA ont accès aux serveurs des plus grands acteurs du Web afin de consulter des informations sur les utilisateurs. Le Figaro revient sur le logiciel de paie de l'armée française qui sème la panique depuis... 19 mois. A lire enfin dans Ouest France, une distribution de pastilles d'iode à Brest en prévention d'une fuite radioactive.  

Les berlines allemandes menacées d'une taxe en Chine

Nouvel épisode dans la guerre commerciale entre l'Europe et la Chine. D'après Les Echos, "la Chine pourrait imposer des taxes aux importations de voitures européennes haut de gamme". Une plainte contre les constructeurs automobiles européens aurait ainsi été déposée auprès du ministère chinois du commerce et "Pékin menacerait désormais d'imposer des taxes douanières aux importations de voitures haut de gamme européennes".

 

 

 

Si la France apparraissait comme le principal pays visé par l'enquête lancée par Pékin sur les vins européen,"l'Allemagne devrait faire à son tour les frais du courroux chinois en matière de commerce", écrit le journal économique. En guise d'avertissement, le journal officiel chinois avait indiqué jeudi que la Chine avait encore "de nombreuses cartes en main" dans sa bataille commerciale avec l'Union européenne.

Scandale sur les libertés des internautes aux Etats-Unis

Le Washington Post et le Guardian ont révélé que le FBI et la NSA ont accès aux serveurs des plus grands acteurs du Web afin de consulter des informations sur les utilisateurs.

 

 

Comme le montrent les documents ci-dessous, diffusés par les deux médias, de nombreux groupes tels que Microsoft, Google, Facebook ou encore Apple ont rejoint le programme PRISM. Ce programme secret est en place depuis 2007 et permettrait à la NSA de se connecter aux serveurs des entreprises, via un portail, pour consulter toutes sortes d'informations sur des utilisateurs dont il existerait des éléments permettant de penser "raisonnablement" qu'ils sont à l'étranger.

 

 

 

 

Les défenseurs des libertés des internautes ne décolèrent pas, comme l'explique ce reportage de France Info

 

 

19 mois de bugs pour le logiciel de paie de l'armée

Le Figaro revient sur l'interminable problème technique que rencontre le logiciel de paie de l'armée française. "Dix-neuf mois que ce factieux informatique, buguant à tous crins, continue de semer la panique dans les bulletins de salaire des soldats, du petit sous-off au plus haut gradé, mettant de nombreuses familles aux abois", explique le quotidien.

 

 

"Une dérive qui, de mois en mois, a entraîné la famille vers des abysses financiers", poursuit l'article qui cite de nombreux exemples de soldats et de leurs familles en plein désarroi.

D'après Le Figaro ce "logiciel fou" aurait au total déjà "causé 35 millions d'euros de moins-perçus, auxquels s'ajouteraient 117 millions à cause de dysfonctionnements de soldes antérieurs à sa mise en place, et 106 millions de trop-perçus".

Distribution de pastilles d'iode à Brest

A Brest, samedi matin, une distribution de pastilles d'iode aura lieu pour les habitants de la rive droite dans un périmètre de 500 m de la base navale militaire, nous apprend Ouest France. Les sous-marins nucléaires faisant escale dans cette base présentent en effet un risque de fuite de leur réacteur.

"Les comprimés distribués contiennent de l’iode stable dont le rôle est de saturer la thyroïde. Pris à temps et seulement sur consigne du préfet, ils éviteraient ainsi que l’iode radioactif ne se fixe sur la glande", explique Ouest France.

 

 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte