Economie

La nouvelle bourse des PME, EnterNext, sera jugée sur pièces

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La nouvelle bourse des PME, EnterNext, sera jugée sur pièces
Dominique Cerutti, le patron de Nyse Euronext.
Nyse Euronext, la société de Bourse, a enfin lancé une filiale dédiée aux PME. Un instrument clé à l’heure où les crédits bancaires se réduisent à cause des règles prudentielles. Elle sera dotée de 18 millions d’euros, soit 15% de plus que ce qui était déjà dévolu aux PME au sein de Nyse Euronext, et de 20 collaborateurs. Un peu court. "Il faut 20 personnes rien qu’en régions", estime un bon connaisseur du dossier. Au sein du conseil d’administration d’EnterNext : un symbole, Jean-François Roubaud, le patron de la CGPME, mais aucun représentant des valeurs moyennes, premières concernées. Dominique Cerutti, le patron de Nyse Euronext, promet "une équipe très opérationnelle et la création d’une offre de produits et services[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte