La nouvelle boulangerie de la Parisienne de baguette s’attaquera au marché du pain industriel de qualité

La Parisienne de baguette a fait construire, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), une usine dotée de plusieurs innovations afin d’apporter une nouvelle offre sur le marché de la boulangerie industrielle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La nouvelle boulangerie de la Parisienne de baguette s’attaquera au marché du pain industriel de qualité
Four à sole similaire à celui des boulangeries artisanales installé sur le site de La Parisienne de baguette d'Aubervilliers.

Avec son usine d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), qui sera mise en service dans les prochains jours et pourra traitée plus de trois tonnes de pâtes panifiées à l’heure, la jeune société La Parisienne de baguette s’attaque au vaste marché de la boulangerie industrielle en Île-de-France.

Créé il y a un an, La Parisienne de baguette ambitionne, selon un communiqué de l’entreprise, "de faire évoluer positivement la fabrication du pain en alliant pour la première fois la qualité et la quantité".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Entièrement automatisé, le site industriel d’Aubervilliers propose deux innovations majeures. Il est le seul à être équipé d’un four à sole similaire à celui des boulangeries artisanales permettant une cuisson uniforme et identique à celle des boulangers traditionnels, indique, en substance l’entreprise. L’équipement permet, par ailleurs, un taux d’hydratation de la pâte jamais égalé. "Pour la première fois le pain industriel est frais, de très bonne qualité et bénéficie d’une durée de conservation allongée", précise le communiqué de la Parisienne de baguette.

"Proposer une offre encore inexistante"

L’entreprise s’est installée dans une ancienne usine d’une superficie de 5 000 mètres carrés et a déjà embaucher une trentaine de salariés sur la centaine qu’elle prévoit de recruter. Elle a investi 15 millions d’euros pour se doter de son outil de production et s’équiper, par ailleurs, d’une flotte de trente camions tous équipés d’un système de chauffage pour optimiser la qualité du pain.
La jeune entreprise prétend apporter une offre inexistante à ce jour sur le marché et reposant "sur une régularité de qualité et des volumes conséquents de production associés à une logistique irréprochable".

Elle adresse ses produits à tous les segments de marché du pain industriel : supermarchés urbains, restaurants d’entreprise, collectivités (écoles, hôpitaux, administrations), l’hôtellerie et la restauration.

Patrick Désavie

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS