La nouvelle Alitalia vise l'équilibre en 2022

MILAN (Reuters) - La nouvelle Alitalia, dont l'Etat italien a repris le contrôle, vise un résultat d'exploitation à l'équilibre à l'horizon 2022, hors coûts de maintenance de la flotte, a déclaré vendredi le nouvel administrateur délégué de la compagnie aérienne.
Partager
La nouvelle Alitalia vise l'équilibre en 2022
La nouvelle Alitalia, dont l'Etat italien a repris le contrôle, vise un résultat d'exploitation à l'équilibre à l'horizon 2022, hors coûts de maintenance de la flotte. /Photo d'archives/REUTERS/Alberto Lingria

"Nous sommes comme une start-up qui fait ses premiers pas, comme un alpiniste qui veut grimper au sommet mais peut être amené à changer plusieurs fois de voie d'escalade", a déclaré Fabio Lazzerini lors d'une conférence téléphonique consacrée au plan d'activité de la société pour les années 2021 à 2025.

L'Etat italien a repris cette année le contrôle de la compagnie aérienne déficitaire après onze ans d'une gestion privée chahutée et trois vaines tentatives de restructuration.

Trois milliards d'euros ont été alloués par le gouvernement à la nouvelle compagnie qui rachètera les meilleurs actifs de l'ancienne Alitalia et lancera une nouvelle stratégie avec le soutien de Rome.

Le projet porté par Fabio Lazzerini et le président de la compagnie Francesco Caio se heurte cependant au scepticisme des investisseurs, qui doutent que la société puisse être rentable.

La nouvelle Alitalia commencera ses activités avec 52 appareils et un maximum de 5.500 employés, soit moitié moins que l'ancienne. Elle escompte la signature d'un partenariat industriel l'an prochain, a précisé Fabio Lazzerini, ajoutant que des discussions étaient en cours à propos de deux options.

Le programme d'activité pour les années 2021 à 2025 devra recevoir le feu vert du Parlement italien et de la Commission européenne. Bruxelles vérifiera notamment s'il existe une véritable rupture entre l'ancienne et la nouvelle Alitalia. Si l'exécutif européen estime que les deux sociétés sont trop liées, il pourrait demander à la nouvelle Alitalia de rembourser les aides publiques reçues par l'ancienne.

(Francesca Landini, version française Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS