Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La note financière de Boeing se dégrade à cause du 737 MAX

, ,

Publié le , mis à jour le 23/07/2019 À 08H15

Alors que Boeing doit présenter des résultats trimestriels catastrophiques le 24 juillet, l'agence Fitch Ratings a abaissé de "stable" à "négative" la perspective sur la note de crédit à long terme de l'avionneur américain, en raison des incertitudes liées à la remise en service du 737 MAX.

La note financière de Boeing se dégrade à cause du 737 MAX
La situation du 737 Max de Boeing, cloué au sol, inquiète l'agence de notation Fitch Ratings.
© Boeing/ Craig Larsen/DR

Les déconvenues se suivent pour Boeing. L'avionneur américain devrait présenter le 24 juillet des résultats désastreux pour son deuxième trimestre 2019, en raison d'une charge de 5,6 milliards de dollars liée à l'immobilisation depuis des mois de son avion vedette, le 737 Max, mis en cause dans deux catastrophes aériennes en l'espace de cinq mois.

Un long impact du 737 Max sur les comptes de Boeing

Entre temps, l'agence de notation Fitch Ratings a décidé d'abaisser de "stable" à "négative" la perspective sur la note de crédit à long terme de Boeing, confirmée à 'A', à cause de l'incertitude liée à l'avenir de cet avion, interdit de vol depuis mars à travers le monde. Elle juge que les 737 MAX resteront un sujet d'inquiétude pour le secteur de l'aviation en 2020 et s'attend à ce que l'impact de cette crise sur la marge d'exploitation du groupe américain se prolonge pendant plusieurs années, même après leur remise en service.

L'agence de notation souligne aussi les difficultés de la remise en service des avions immobilisés, de la livraison des exemplaires en stock et de la constitution d'un fonds de roulement.

La dette de Boeing devrait s'envoler

La dette nette de Boeing s'élevait à 14,7 milliards de dollars au 31 mars, selon les données de Refinitiv. Fitch estime que celle-ci pourrait grimper à presque 24 milliards de dollars cette année.

"La situation du MAX représente aussi un important défi en termes de relations publiques et son impact sur la réputation et la marque Boeing sera un élément à surveiller l'an prochain et au-delà", écrit l'agence, qui redoute aussi que le groupe américain accorde trop de concessions aux compagnies aériennes.

Le titre Boeing cédait 1,16% à 373 dollars vers 15h40 GMT à Wall Street, l'une des plus fortes baisses de l'indice Dow Jones, lui-même quasiment stable au même moment.

 

avec Reuters (Sanjana Shivdas à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle