Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La notation se répand dans les réseaux sociaux d'entreprise

Publié le

2011 devrait voir se multiplier les systèmes de notation des utilisateurs et de leurs contributions sur les réseaux sociaux. Une évolution qui pose des problèmes, notamment éthiques, en entreprise

La notation se répand dans les réseaux sociaux d'entreprise

Les entreprises citées

En 2010, « le marché des réseaux sociaux d'entreprise a atteint la maturité » et il a été abordé par de nouveaux « acteurs traditionnels ». C’est en substance le constat fait par Useo, un cabinet conseil français qui vient de publier le troisième volet d'une étude portant sur 28 solutions communautaires et les perspectives pour les prochains mois.

Presque partout, les modules de questions / réponses se sont démocratisés, de même que les moteurs de suggestions de mises en relation. A cela s’ajoutent les fonctionnalités de recommandation de contenus (sur Socialtext, par exemple) ou les outils permettant de jeter des ponts entre les réseaux internes et extérieurs à l'entreprise (chez Bluekiwi, notamment).

Pour Thomas Poinsot, consultant chez Useo, 2011 devrait aussi voir se développer différents systèmes. Ceux permettant d'interfacer les applications aux applications métiers. Mais également les systèmes de « badges » ou de « scores », qui visent à noter l'utilisateur en fonction de la quantité et de la qualité de ses contributions. Même si pour ce genre d’exercice, les critères restent « opaques », d'après le cabinet.

Risques éthiques

Dans ce contexte d’ouverture et d’échanges entre salariés, il y a malgré tout un bémol : en valorisant les utilisateurs les plus actifs, ces nouveaux systèmes de notation - inspirés de ceux qui sont intégrés à des outils de géolocalisation grand public comme Foursquare - « posent de nouvelles questions éthiques en entreprise » et « devront être discutés avec les partenaires sociaux », relève Arnaud Rayrole. En effet, « certains risquent de penser qu'il y a un lien entre leur badge [notation] sur le réseau social et leur évaluation professionnelle », signale-t-il...

Dernier point notable de l’étude Useo : après l'arrivée à maturité du marché, 2011 devrait être l'année de la vérité sur le développement réel des usages en entreprise. Avec néanmoins un obstacle de taille : « les solutions actuellement disponibles ne se valent pas toutes et ne font parfois qu'aborder le 2.0 », prévient Arnaud Rayrole, directeur général de ce cabinet. Et le même de mettre en garde contre l'émergence de projets très parcellaires, qui « ressemblent à du 2.0 mais n'en sont pas » et risquent de « créer de la désillusion ».
 

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

08/02/2011 - 11h22 -

Bonjour, Notre expérience de conduite du changement sur de nombreux projets intranets et collaboratifs montrent que l’idée de notation n’est pas nouvelle en soi. C’est son application qui est délicate. Les DRH sont encore perplexes et désorientées. Néanmoins cette tendance me semble inéluctable. Il faut définir avant tout les bons indicateurs avec les parties concernées. Seule une méthodologie éprouvée de conduite du changement parvient à des résultats.
Répondre au commentaire
Nom profil

07/02/2011 - 17h56 -

Il y a les réseaux sociaux d'entreprises et d'étudiants aussi. Prenez, je sais pas moi, le réseau social des étudiants d'hec ou encore le forum des étudiants de sciences po http://www.forum-scpo.com, ce sont de véritable machines à produire du contenu intéressant, drole et attractif... Le trafic de ces réseaux sociaux "décentralisés" est manifestement en forte croissance.
Répondre au commentaire
Nom profil

03/02/2011 - 17h47 -

Bonjour, Je me permets de réagir à votre article que j'ai trouvé très intéressant. Il est effectivement compliqué de nos jours pour les internautes comme les entreprises de trouver un moyen fiable pour tout ce qui concerne le scoring et autres évaluations par des salariés sur le entreprise. Nous avons développé un site Internet en 2008, Opentojob.com qui est le 1er Baromètre social des entreprises françaises. Ce site permet simultanément une interaction entre les salariés qui évaluent anonymement leur employeur et les internautes à qui ont garantie que seuls les salariés en poste s'expriment. A ce jour, de nombreuses entreprises rejoignent Opentojob comme l'OCIRP, Jules, Vilogia, Inatis, Brice etc.... Bonne continuation
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle