Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Norvège vend le solde de sa part dans la compagnie aérienne SAS

Publié le

OSLO (Reuters) - L'Etat norvégien a annoncé mercredi avoir finalisé la cession de la totalité de sa participation de 9,88% dans la compagnie aérienne scandinave SAS.

La Norvège vend le solde de sa part dans la compagnie aérienne SAS
L'Etat norvégien a annoncé mercredi avoir finalisé la cession de la totalité de sa participation de 9,88% dans la compagnie aérienne scandinave SAS. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

Les entreprises citées

Oslo avait progressivement diminué sa participation dans le transporteur, encore détenu, selon des données Thomson Reuters, à 14,82% par l'Etat suédois et à 12,28% par le Danemark, et la dernière vente en date, portant sur 37,8 millions d'action, était la dernière étape de la sortie du capital.

"La participation de l'Etat norvégien dans SAS était purement commerciale. De ce fait, l'entreprise ne devrait pas faire des changements stratégiques ou opérationnels à la suite de la transaction", précise le ministère du Commerce et de l'Industrie.

Le reliquat de la part d'Oslo dans SAS a été vendue à des investisseurs institutionnels au prix unitaire de 17,25 couronnes suédoises. Cela représente une décote de 3,1% par rapport au cours de clôture de mardi soir (17,81 couronnes).

Le produit brut de l'opération pour l'Etat norvégien est de 652 millions de couronnes suédoises (63 millions d'euros), ajoute le ministère.

(Terje Solsvik, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle