L'Usine Aéro

La Normandie en force au Salon du Bourget

, , , ,

Publié le

Regroupée sous la bannière Normandie AéroEspace, la filière aéronautique normande affiche ses talents et ses ambitions.

La Normandie en force au Salon du Bourget © Airbus S.A.S 2012

Forte de 11 000 salariés et d’un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros en 2012, la filière aéronautique normande compte à la fois de grands établissements industriels et un tissu de PME efficientes.

Fondée en 2005 au Technopôle du Madrillet à Rouen (Seine-Maritime), Normandie AéroEspace (NAE) constitue le réseau des acteurs bas et hauts-normands de l’aéronautique et du spatial. Forte de 88 membres (grands groupes, PME, instituts de formation, laboratoires de R&D), NAE a vocation à accroître l’efficacité et les capacités de la filière en agissant sur l’innovation, la R&D, la formation… et à en faire la promotion. Normandie AéroEspace est présidée par Philippe Eudeline, directeur technique de Thales Air Systems à Ymare (Seine-Maritime).

Outre le spécialiste des radars de navigation aérienne Thales Air Systems, dont l’usine (280 salariés) va élargir ses fabrications aux radars côtiers, la filière normande compte parmi ses grands acteurs le groupe Safran. D’abord avec Snecma, dont le site de Vernon dans l’Eure (1 100 salariés) est spécialisé dans la production de moteurs et systèmes associés pour lanceurs de satellites. Snecma prépare le futur moteur Vinci pour la fusée Ariane V ME et la future Ariane VI. Ensuite, avec l’usine Aircelle d’Harfleur (Seine-Maritime). Porté par les commandes en rafale de l’avion A 320 Neo, ce spécialiste des nacelles et inverseurs pour l'aéronautique recrute cette année une centaine de personnes qui compléteront son effectif de 1 500 salariés.

Filiale de Zodiac Aerospace (France), Aérazur fabrique des réservoirs pour hélicoptères et dégivreurs pour avions à Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime). L’usine, qui compte 650 salariés, va se doter d’une nouvelle unité pour honorer des contrats avec des constructeurs d’hélicoptères russes.

Côté PME, pas moins de 27 seront présentes au Bourget, dont quelques fleurons émergeant (Sumpar, MB proto) ou confirmés, à l’instar de Elvia PCB ou les Filtres Guérin.

MB proto, la maquette et le prototypage high tech

Spécialiste de la maquette et du prototypage high tech, MB proto a optimisé la fabrication additive métallique et plastique, une technique qui permet de diminuer les coûts de production. La PME de Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime), qui compte 50 salariés, est un partenaire privilégié de l’industrie aéronautique, principalement du groupe Safran et de ses filiales (Snecma…).

Sumpar, l'intégration de sous-ensembles mécanique-chaudronnerie

Spécialisée dans l'usinage et l'intégration de sous-ensembles mécanique-chaudronnerie pour l’aéronautique, Sumpar vient de doubler ses capacités de production à Boos (Seine-Maritime). Cette PME de 180 salariés a pour principal client Aircelle. Son chiffre d'affaires affichait l’an dernier une progression de 30 % par rapport, 30 millions d’euros.

Révima Group, spécialiste de la révision et l’entretien de trains d’atterrissage et de moteurs auxiliaires

Pris dans un trou d’air en 2012 avec la perte d’un contrat avec Air France, le spécialiste de la révision et de l’entretien de trains d’atterrissage et de moteurs auxiliaires d’avions Révima a su rebondir. Cette PME (550 salariés) de Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime) a signé un nouveau contrat de cinq ans avec Boeing.

Filtres Guérin, la certification Nadcap en vue

Cette entreprise de Condé-Sur-Vire (Manche) fabrique des éléments mécaniques filtrants. Filtres Guérin (65 salariés) a réalisé, l’an dernier, un chiffre d'affaires de 10 millions d’euros. Elle investit 7 % de son chiffre d'affaires par an dans l’installation nouveaux process, dans l’augmentation de ses capacités de production et ses moyens humains. Elle vise cette année la certification Nadcap, un agrément, gage de qualité qui ouvre les portes de nombreuses entreprises aéronautiques à l’international.

Elvia PCB, spécialiste des circuits imprimés multi technologies

Basé à Coutances (Manche), ce spécialiste des circuits imprimés multi technologies pour l’aéronautique et le spatial compte 650 salariés. Il fournit tous les constructeurs aéronautiques, Boeing, Airbus… L’an dernier, il a réalisé 69 millions d’euros de chiffre d'affaires.

De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte