Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Nasa mise sur le Cloud computing pour l'exploration de Mars

, ,

Publié le

L'agence spatiale américaine a recours à l'informatique dans le nuage pour assurer la diffusion de vidéos sur son site web dédié à l'exploration de Mars. La Nasa a retenu les services d'Amazon.com qui lui permettent d'adapter ses ressources en fonction des variations de trafic du site. L'économie serait d'un million de dollars par an, par rapport au développement d'une infrastructure en propre.

La Nasa mise sur le Cloud computing pour l'exploration de Mars © Nasa JPL-Caltech.

L'exploration de la planète Mars repose en partie sur le Cloud computing. C'est ce que vient de rappeler Amazon.com, principal fournisseur de service de Cloud pour la Nasa. Le géant du net s'exprimait à l'occasion de l'arrivée du robot Curiosity sur le sol de la planète rouge, le 6 août dernier. "Depuis la salle de contrôle à Pasadena, en Californie, la Nasa utilise Amazon Web Services (AWS) afin d’enregistrer et stocker les images et métadonnées recueillies par les robots d’exploration sur Mars", indique le géant du net. Plus précisément, la plateforme d'Amazon est exploitée par le Jet Propulsion Laboratory (JPL), chargé au sein de l'agence spatiale américaine de développer les sondes spatiales interplanétaires et les robots d'exploration.

Le JPL avait déjà recours au Cloud d'Amazon pour gérer les données récoltées par le robot d’exploration Opportunity  qui parcourt le sol de Mars depuis le 24 janvier 2004. Et le laboratoire américain poursuit donc l'expérience avec le robot Curiosity qui l’y a rejoint depuis quelques jours.

La Nasa a choisi AWS afin de pouvoir proposer aux internautes de suivre en direct l'atterrissage des robots en streaming vidéo, puis les informations qu'il collecte, sur le site "mars.jpl.nasa.gov". Ce dernier n'a pas été dimensionné pour recevoir des centaines de milliers de visiteurs simultanés et diffuser de gros volumes de données.

C'est pour remédier à ce problème de dimensionnement que de l'agence spatiale américaine a décidé d'utiliser une solution de Cloud computing. "Sans cette solution, la Nasa aurait dû refondre significativement son infrastructure web et ses services de streaming vidéo", explique Amazon. "Opérer le site depuis notre plateforme permet à la Nasa de diffuser ses informations au monde entier sans avoir à construire elle-même une nouvelle architecture."

Un million de dollars d'économies par an

Lors de l'atterrissage de  Curiosity, des ressources exceptionnelles ont été réservées par Amazon, avec notamment une bande passante de 25 Gbps pour soutenir le pic de trafic du site. Depuis, la plateforme Cloud a réduit sa voilure pour s'adapter à une audience "normale". L'infrastructure permet toujours à la Nasa de répartir en temps réel les ressources entre les différentes régions du globe, dont le volume de requêtes varie durant la journée.

Au final, la plateforme Cloud d'Amazon ferait économiser à l'agence spatiale européenne un million de dollars par an, explique Linda Cureton, DSI de la Nasa, sur son blog.

Microsoft Azure également mis à contribution

Même si Amazon communique aujourd'hui sur l'usage de sa plateforme, la Nasa n'a pas de contrat exclusif avec le géant du net et exploite aussi d'autres services de Cloud. Linda Cureton rappelle ainsi que 250 000 photos de Mars ont été hébergées sur la plateforme Azure de Microsoft dans le cadre de l'initiative "Be a Martian", lancée en 2010 et toujours active. Il s'agit d'une opération de communication de la Nasa visant à "gagner le soutien du peuple américain dans l'exploration de Mars". Elle est basée sur un site web  où les internautes peuvent visionner de manière ludique des images de Mars et ainsi découvrir le travail de la Nasa.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus