Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La NASA met fin à la mission du télescope spatial Kepler à court de carburant

Sybille Aoudjhane ,

Publié le , mis à jour le 31/10/2018 À 07H24

[ACTUALISÉ] Le 30 octobre, la NASA a annoncé la fin de la mission du télescope spatial Kepler. Ses stocks de carburant étant presque épuisés, il a été éteint. Lancé en 2009, Kepler avait pour but de trouver et d'observer des exoplanètes situées dans la Voie Lactée.  

La NASA met fin à la mission du télescope spatial Kepler à court de carburant
Lancé en 2009, Kepler avait pour but de trouver et d'observer des exoplanètes situées dans la Voie Lactée.
© NASA/Ames/JPL-Caltech

Actualisation du mercredi 31 octobre : Le mardi 30 octobre, la NASA a annoncé la fin de la mission du télescope spatial Kepler, ses réserves de carburant étant presque épuisées. Depuis le 19 octobre, le télescope était passé en mode veille sans utilisation de carburant pour une cause indéterminée. Kepler aura permis de mener 19 campagnes d'observation au lieu des 10 estimées au départ de la mission K2, en 2013. Après avoir été éteint, le télescope spatial restera sur son orbite. Selon la NASA, il est susceptible de se rapprocher de la Terre d'ici quelques décennies sans s'y écraser. Désormais, la recherche des exoplanètes incombera au satellite TESS de la NASA, lancé en avril.

Après neuf ans de bons et loyaux services au total, le télescope de la NASA, Kepler, va terminer ses missions à cause du manque de carburant présent dans l’appareil. "La Nasa a placé le vaisseau spatial dans un état d'hibernation pour télécharger les données scientifiques recueillies lors de sa dernière campagne d'observation. Une fois les données récupérées, l’objectif est de commencer les observations pour la prochaine campagne avec le carburant restant", indiquait en juillet l’organisme spatial américain dans un communiqué. La mission de retransmission des données étant réussie, le télescope débutait sa 19ème mission le 6 août.

Étudier notre région de la Voie Lactée

La mission actuelle du télescope spatial portait sur une parcelle d’étoiles autour de la constellation du Cancer. Son rôle était de découvrir de nouvelles exoplanètes. Le télescope était "spécialement conçu pour étudier notre région de la Voie Lactée afin de découvrir des centaines de planètes terrestres ou de taille plus petite dans la zone habitable", précise la Nasa. Grâce à toutes ses missions, 2 650 nouvelles planètes ont déjà été identifiées et confirmées selon la Nasa.

Pour les repérer, Kepler utilise la méthode dite de transit. Celle-ci consiste à mesurer les variations de lumière émises lorsqu’une exoplanète passe devant une étoile. "Kepler trouve des planètes en cherchant de minuscules variations dans la luminosité d'une étoile quand une planète passe devant elle - nous disons que la planète transite l'étoile", explique la Nasa. Le temps du passage ainsi que la variation de lumière permettent de calculer les masses des planètes, leur taille, et même la température.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle