Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La Nasa donne 6,8 milliards à Boeing et SpaceX pour lancer ses astronautes

, , , ,

Publié le , mis à jour le 17/09/2014 À 09H55

Vidéo L'agence spatiale américaine annonce avoir choisi Boeing et SpaceX pour construire les deux premiers vaisseaux spatiaux privés capables de transporter des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) et mettre fin à la dépendance vis à vis des Soyouz russes. Boeing s'est vu attribuer la plus grande part de ce contrat avec 4,2 milliards de dollars, tandis que 2,6 milliards reviennent à SpaceX.

La Nasa donne 6,8 milliards à Boeing et SpaceX pour lancer ses astronautes
Ce programme de vols habités devrait prendre le relais des navettes spatiales, dont le dernier vol a eu lieu en 2011.
© NASA

La Nasa a annoncé ce mardi 17 septembre avoir choisi Boeing et SpaceX pour construire les deux premiers vaisseaux spatiaux privés capables de transporter des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS). Pour ces missions, les Etats-Unis sont en effet dépendants des Soyouz russes depuis l'arrêt du programme des navettes spatiales, avec un dernier vol accompli par Atlantis en juillet 2011.

Un contrat de 6,8 milliards de dollars

Il s'agit d'un contrat potentiel de 6,8 milliards de dollars, a précisé le patron de la Nasa, Charles Bolden, qui a fait cette annonce au Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral, en Floride. Boeing s'est vu attribuer la plus grande part de ce contrat avec 4,2 milliards de dollars, tandis que 2,6 milliards reviennent à SpaceX.

Les premiers vols de ces vaisseaux privés devraient avoir lieu en 2017. Le contrat couvre au total six missions habitées vers l'ISS pour chacune des deux compagnies.

La Nasa pourra se concenter sur le voyage vers Mars

"Aujourd'hui nous avons fait un pas de géant qui nous rapproche de la possibilité de lancer nos astronautes depuis les Etats-Unis dans un vaisseau spatial américain", a souligné Charles Bolden.

"Confier le transport en orbite terrestre basse à l'industrie privée permet à la Nasa de se concentrer davantage sur un ambitieux voyage vers Mars", a-t-il ajouté.

Fin août dernier, l'agence spatiale américaine avait annoncé qu'elle avait terminé un passage en revue majeur de son programme Space Launch System (SLS), le lanceur lourd qu'elle développe depuis 2011 pour des missions d'exploration humaine allant au-delà de l'orbite terrestre.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle