La Nasa choisit SpaceX pour éclaircir les mystères d'une lune de Jupiter

Lancée en octobre 2024, la mission Europa Clipper aura pour objectif de déterminer si Europe, l'un des plus gros satellites naturels de Jupiter, possède des conditions propices à la vie. C'est une fusée Falcon Heavy développée par SpaceX qui transportera les capteurs. Un contrat de plus de 150 millions d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Nasa choisit SpaceX pour éclaircir les mystères d'une lune de Jupiter
La fusée Falcon Heavy est capable de générer une poussée au décollage équivalente à celle de 18 Boeing 747

Nouveau succès pour SpaceX, le trublion de la conquête spatiale. L'entreprise fondée par Elon Musk a décroché vendredi 23 juillet un contrat de la Nasa d'une valeur de 178 millions de dollars (151 millions d'euros) pour participer à la mission Europa Clipper. Celle-ci ambitionne d'analyser les lacs glacés d'Europe, l'un des satellites naturels de Jupiter. Si la plus grosse planète de notre système solaire en compte plus de 70, c'est en effet Europe qui aurait le plus de chances de réunir les conditions favorables au développement de la vie.

Un partenaire clé

La mission était censée s’appuyer sur la fusée Space Launch System (SLS) de la Nasa, développée en partie par Boeing et Lockheed Martin, mais celle-ci a connu des retards et des dépassements de coûts. Elle sera donc finalement lancée en octobre 2024 depuis le centre spatial Kennedy, en Floride, mais sur une fusée Falcon Heavy. Inaugurée en 2018, ce lanceur est doté de 28 moteurs capables de générer une poussée au décollage équivalente à celle de 18 Boeing 747.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’orbiteur devrait effectuer 40 à 50 passages rapprochés autour d’Europe afin de l'examiner sous toutes les coutures, mais il faudra prévoir cinq ans afin qu'il n'arrive à destination. Une mission d'exploration aussi profonde est une première pour SpaceX, mais l'entreprise a su s'imposer comme un partenaire clé de la Nasa au cours des dernières années. C'est d'ailleurs elle qui a permis à Thomas Pesquet de retrouver l'espace en avril, grâce à une fusée Falcon 9.

Avec Reuters (Steve Gorman, version française Camille Raynaud)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS