Economie

La moitié des travailleurs contre l’accord emploi, selon Mélenchon

Astrid Gouzik ,

Publié le

Une manifestation est organisée ce mardi 5 mars pour protester contre l’accord sur la sécurisation de l’emploi. Le projet de loi sur la sécurisation de l'emploi doit être présenté en Conseil des ministres demain, mercredi 6 mars.

La moitié des travailleurs contre l’accord emploi, selon Mélenchon © DR - Pierre REBONDY

Le co-président du Parti de Gauche Jean-Luc Mélenchon était invité sur RTL, ce mardi 5 mars, alors que se prépare la manifestation contre l’accord sur la sécurisation de l’emploi. Un texte "dangereux, régressif, anti-social", selon lui.

Il a ainsi énuméré les organisations qui n'ont pas signé cet accord avec le Medef : CGT et FO "mais aussi la FSU, syndicat des enseignants, sud-solidaires présent dans tous les métiers, le syndicat de la magistrature, le syndicat des avocats, tout le monde est contre ce qui représente très largement beaucoup plus que 50% des travailleurs".

Dans le viseur de Jean-Luc Mélenchon, la taxation des emplois courts notamment. Il a souligné que l’intérim n'est pas impliqué par cette mesure. "Le patronat a signé des deux mains cette partie de l'accord et avec le sourire, et en disant qu'au total cela lui rapportait 45 milliards. Croyez-vous qu'une mesure qui est censée bénéficier aux ouvriers rapporte 45 milliards aux grands patrons ? Non, bien sûr".

Le volet compétitivité "reprend en le durcissant ce qu'avait prévu Nicolas Sarkozy", a critiqué l'ancien candidat à l'Elysée. Il fait sauter "une ultime digue" de protection des salariés en les obligeant à accepter des accord modifiant le contrat de travail et ouvre des licenciements "pour motif personnel."

"C'est aux parlementaires de faire la loi, pas au Medef", a-t-il déclaré. Quant au gouvernement de gauche, il n’a pas été épargné : il "n'a pas été à la hauteur de sa tâche" et "a abandonné au rapport de forces avec le Medef les organisations syndicales".

Astrid Gouzik

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte