Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

La métropole du Grand Paris interdit les vieux véhicules diesel et essence dès 2019

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

La métropole du Grand Paris a voté le 12 novembre l'interdiction de vieux véhicules diesel et essence dès le mois de juillet 2019. La circulation des véhicules polluants sera fortement restreinte dans une zone de 79 communes en Île-de-France. La décision intervient en plein mouvement de contestation des automobilistes.

La métropole du Grand Paris interdit les vieux véhicules diesel et essence dès 2019
La métropole du Grand Paris a voté le 12 novembre l'interdiction de vieux véhicules diesel et essence dès le mois de juillet 2019.
© @MPD01605 - Flickr c.c.

Le lundi 12 novembre, les élus de la métropole du Grand Paris (MGP) ont voté pour l’interdiction de la circulation de vieux véhicules polluants dans un large périmètre en Île-de-France. Dès juillet 2019, ne pourront plus rouler les voitures portant la vignette Crit’Air 5 : c’est-à-dire les voitures essence de plus de 21 ans et les diesel de plus de 18 ans (immatriculés et mis en circulation entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000).

L’interdiction sera effective du lundi au vendredi, de 8h00 à 20h00. Elle sera permanente pour les poids lourds. Elle vise à créer une zone à faibles émissions (ZFE) dans un périmètre de 79 communes à l’intérieur de l’autoroute A86, le super-périphérique parisien. Selon Le Parisien, 700 000 véhicules sont concernés.

Avant l’entrée en vigueur de cette mesure, elle devra faire l’objet de consultations de la population dans les 79 communes concernées. Les maires de ces communes devront également prendre des arrêtés.

Une interdiction plus large en 2024

Les élus visent une régulation plus large sur le long terme avec l’interdiction en 2024 de tous les véhicules diesel dans la métropole du Grand Paris. D’ici 2030, la MGP souhaite aussi restreindre la circulation de tous les véhicules thermiques, diesel comme essence.

Cette décision intervient dans un contexte compliqué de contestation de la part des automobilistes. Les prix des carburants sont au centre de l’attention depuis plusieurs semaines et un mouvement national de blocage est prévu le 17 novembre pour protester contre les taxes sur le diesel et le gazole.

La France mise en demeure sur la pollution de l'air

Anne Hidalgo, maire de Paris (PS), a salué sur Twitter une “très bonne nouvelle pour la qualité de l’air et notre santé”. En juin 2015, la France avait été mise en demeure par la Commission Européenne pour dépassement des valeurs limites de dioxyde d’azote dans 19 zones, dont la métropole parisienne.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle