Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Métropole d’Amiens s’équipe de 43 bus électriques à zéro émission

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Des bus électriques zéro émission circuleront dès mars 2019 dans la Métropole d’Amiens (Hauts-de-France). Les 43 véhicules de 18 mètres articulés seront fournis par le constructeur espagnol Irizar e-mobility. Les véhicules circuleront sur trois des quatres futures lignes de Bus à haut niveau de service (BHNS) de l'agglomération.

La Métropole d’Amiens s’équipe de 43 bus électriques à zéro émission
Un Irizar ie tram conçu par Irizar e-mobility
© Irizar

Amiens Métropole (Hauts-de-France) va se doter de transports propres. La communauté d’agglomération a signé, lundi 24 novembre, un contrat avec le constructeur espagnol Irizar e-mobility. La commande comprend 43 bus 100 % électriques, zéro émission polluante, articulés de 18 mètres. Les véhicules circuleront à partir de mars 2019 sur trois lignes du futur réseau de bus à haut niveau de service (BHNS) de la communauté d’agglomération. Celui-ci comprendra des voies réservées sur lesquelles les bus asssureront des dessertes cadencées.

Le modèle Irizar ie tram, retenu par la métropole d’Amiens, mesure 18,73 mètres et offre une capacité de 155 passagers. L’habitacle repose sur trois essieux. Les batteries Lithium Ion stockent entre de 90 et 150 kWh selon le nombre de blocs électriques embarqués. La motorisation développe une puissance de 325 Kw pour un couple de 2 300 Nm. Le bus-tram utilise un système de recharge partielle rapide via pantographe. Celui-ci comprend un bras articulé, situé sur le toit du véhicule, servant à le connecter aux chargeurs situés au début et à la fin des lignes. Hors circulation, le bus d'Irizar peut également être branché au dépôt sur une prise 125 A. Une charge complète se réalise alors en trois heures.

La fabrication de la commande sera assurée dans l’usine d’Aduna (Espagne). Le budget de l’ensemble comprenant l’achat des véhicules, l’infrastructure de rechargement et les travaux de voiries s’élève à 122 millions d’euros.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus