La mesure de contrainte dix fois plus sensible

Le capteur du laboratoire de PMC est non seulement plus précis, mais moins cher et surtout moins gourmand en énergie.

Pour l'instant, il ne s'agit pas encore d'un capteur, mais d'un échantillon. « Nous n'en sommes pas encore à la production » insiste, prudent, Alistair Rowe, chercheur au laboratoire de physique de la matière condensée (PMC - École polytechnique de Palaiseau, Essonne). Reste que le laboratoire est déjà en négociation avec d'éventuels partenaires industriels pour appliquer son nouveau capteur de contrainte. La technologie se base sur les propriétés des métaux et des semi-conducteurs, dont la conductivité varie en fonction de la contrainte à laquelle ils sont soumis. Aujourd'hui, pour la mesure des contraintes, on utilise soit des capteurs métalliques, robustes mais peu précis, soit des capteurs en silicium, cent fois plus précis mais dix fois plus chers. « Nous avons combiné les deux et nous avons observé qu'en superposant une couche de silicium et une couche de métal, nous obtenions une sensibilité aux déformations dix fois plus importante qu'avec du silicium pur ! », explique Alistair Rowe. De l'idée à l'industrialisation, il ne devrait y avoir qu'un pas car le capteur pourrait être très vite intégré à des microsystèmes. Il pourrait en effet être fabriqué par lithographie, procédé habituel en microélectronique. D'une centaine de micromètres, le capteur pourrait être placé dans les accéléromètres des systèmes embarqués, comme les airbags par exemple. Enfin, le dispositif ne se contente pas de fournir des mesures plus précises. Pour délivrer la même mesure qu'un capteur en silicium, il est cent fois moins gourmand. « Il semble que ce soit le plus intéressant pour l'industrie », note Alistair Rowe.

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS