Transports

La messagerie souffre de surcapacités

Olivier Cognasse ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La messagerie souffre de surcapacités
Numéro deux français du transport de colis, Mory Ducros est en faillite.
DHL et la Sernam hier, Mory Ducros aujourd’hui ! La messagerie française fait la une des mauvaises nouvelles. Et si la faillite du numéro deux était un bon signe pour le secteur C’est l’avis de nombreux professionnels du transport routier. Si l’on fait abstraction de l’affreuse situation pour les 5 000 personnes (sous-traitants inclus) qui risquent de perdre leur emploi, la quasi-disparition de Mory Ducros permettrait d’assainir le marché de la messagerie qui souffre de surcapacités depuis des années. La crise économique, la désindustrialisation et le développement de l’e-commerce ont accéléré sa baisse d’activité. Résultat : la messagerie est devenue une véritable jungle avec une concurrence exacerbée et des marges proches de zéro, alors même que les frais fixes sont importants (plates-formes de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte