Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La Méridionale filtre ses émissions à quai et à bord

, , , ,

Publié le

Cas d'entreprise

La Méridionale filtre ses émissions à quai et à bord
" Le Piana ", navire de La Méridionale connecté électriquement à l’aide de GNL dans le port de Marseille.

La Méridionale annonce une première mondiale. La compagnie maritime, qui assure les liaisons entre Marseille et la Corse, va réaliser sur le pont arrière de son navire "Le Piana ", lors de l’arrêt technique en novembre, les fondations d’un système de filtre à particules qui sera installé en mars 2019.

Elle coopère avec Andritz, expert en technologies d’épuration des gaz d’échappement dans l’industrie et le maritime, et avec Solvay, dont les solutions à base de bicarbonate de soude aident à éliminer durablement les gaz acides industriels. Les tests sur un moteur du bateau dureront six mois. Le filtre désulfurera à sec les gaz d’échappement et réduira particules fines et ultra-fines. Pour Benoît Dehaye, le directeur général de La Méridionale, si le procédé s’avérait concluant, "il irait bien au-delà des contraintes réglementaires Marpol 2020 grâce à l’élimination, en plus des oxydes de soufre, de 99 % des particules fines".

Plusieurs sources d'économie

Déjà, pour réduire ses émissions polluantes depuis 2016, l’entreprise connecte électriquement ses navires dans le port de Marseille à l’aide de gaz naturel liquéfié (GNL). Elle était la première en Méditerranée à adopter ce système de branchement à quai qui réduit les émissions polluantes et les nuisances sonores. La technique permet aussi une économie de gazole de 2 à 4 tonnes par navire et par escale de douze heures. En septembre, la filiale de Stef a aussi lancé une expérimentation à Ajaccio. Pour contourner la difficulté technique locale de cette connexion électrique à quai, Air Flow, à Rousset (Bouches-du-Rhône), a proposé une autre solution : transporté et stocké dans des conteneurs à - 161 °C, le GNL est porté à température ambiante par un réchauffeur atmosphérique et envoyé dans le groupe électrogène qui, en le brûlant, produit de l’électricité.

Née en 1937 et certifiée ISO 14001, La Méridionale a transporté, l’an dernier, 275 000 passagers et l’équivalent de 852 km de conteneurs.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle