Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La mauvaise étoile de l'EPR

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La filière tricolore est bloquée par ce réacteur qu’elle peine à construire et qui la prive d’une partie du marché. Pour rebondir, EDF mise sur l’EPR nouveau modèle, plus simple et moins cher.

La mauvaise étoile de l'EPR © L’EPR de Flamanville (Manche), vitrine de la technologie française, devrait entrer en service au dernier trimestre de 2018, après de nombreux revers.

l’EPR d’Olkiluoto, en Finlande, construit par Areva : neuf ans de retard, un budget initial de 3 milliards d’euros, un budget final estimé à 8,5 milliards d’euros. L’EPR de Flamanville (Manche), bâti par EDF : six ans de retard, un investissement de 3,5 milliards d’euros revu à la hausse et qui atteint 10,5 milliards d’euros. Les deux EPR à Taishan, en Chine, réalisés par CGNPC : un à deux ans de retard. Ces quatre unités du réacteur de troisième génération, à eau pressurisée, fleuron du savoir-faire nucléaire français, devraient tous être en train de produire leurs mégawatts à pleine puissance. Mais aucun n’a encore émis le moindre électron. « Cela fait dix ans qu’on essaie de construire cette technologie et qu’on n’y arrive pas », a dénoncé l’ancien directeur financier d’EDF, Thomas Piquemal, lors de son audition à l’Assemblée nationale, après avoir démissionné en mars.

« La crédibilité du modèle EPR et la crédibilité de la capacité de l’industrie nucléaire[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle