La marge d'Alstom en légère hausse au 1er semestre 2015-2016

PARIS (Reuters) - Alstom a annoncé jeudi une marge opérationnelle en légère hausse au titre du premier semestre de son exercice 2015-2016 et a confirmé ses objectifs à moyen terme.

Partager

Recentré sur les équipements ferroviaires depuis la cession de son pôle Energie à l'américain General Electric finalisée lundi, le groupe continue de viser un chiffre d'affaires en croissance de plus de 5% par an à périmètre et taux de change constants et une marge opérationnelle qui devrait "s'améliorer graduellement dans la fourchette de 5%-7%".

Son flux de trésorerie disponible, qui traduit la trésorerie générée ou utilisée par l'exploitation, est pour sa part toujours attendu "en ligne avec le résultat net avant la contribution des activités Energie, avec une volatilité possible sur de courtes périodes".

Le groupe a enregistré au premier semestre un résultat opérationnel de 167 millions après coûts de structure (+10%) et un chiffre d'affaires de 3.303 millions (+8%), sa marge opérationnelle atteignant ainsi 5,1% contre 5,0% au premier semestre 2014-2015.

Pénalisé par des coûts de séparation dans le cadre de la transaction avec GE, des frais financiers élevés et des charges de dépréciation spécifiques, Alstom accuse toutefois une perte nette part du groupe de 57 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 255 millions un an plus tôt.

Son flux de trésorerie disponible des activités poursuivies s'est établi à -5 millions d'euros à fin septembre 2015 contre -85 millions un an plus tôt.

Le pôle Energie et certains coûts de structure ont été classés en activités en cours de cession et ne sont donc pas inclus dans les commandes reçues, le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel.

Entre le 1er avril et le 30 septembre 2015, Alstom a enregistré 3,9 milliards d'euros de commandes, contre 6,4 milliards au premier semestre de l'année dernière, qui avait été dopé par un contrat de 4 milliards en Afrique du Sud.

Le groupe a en outre, comme prévu, annoncé la nomination de Henri Poupart-Lafarge au poste de PDG en remplacement de Patrick Kron.

(Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS