La Maison des métallos, antre culturel de la ville de Paris

Dans le cadre de notre série d'été "les usines à culture", découvrez cette adresse qui a d'abord abrité, dès 1881, une manufacture d'instruments de musique avant de devenir un haut lieu du syndicalisme. C'est finalement la ville de Paris qui rachète la Maison des métallos et en fait un lieu privilégié de la culture parisienne.

Partager

En 1881, au 94 rue d'Angoulême à Paris, se trouvait une manufacture qui fabriquait des instruments de musique puis quelques années après, elle est devenue la Société Couesnon, qui a introduit la première la machine à vapeur dans ses usines.

Fragilisée dès 1929 après le krach boursier, c'est une branche de la CGT qui rachète le bâtiment en 1936 pour y installer son Union Fraternelle de la Métallurgie. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'adresse devient un haut lieu de la résistance au nazisme et au régime de Vichy.

En 1997, poussée à vendre, c'est un mouvement populaire qui a incité la ville de Paris de racheter les lieux. Dix ans plus tard, la Maison des métallos devient Etablissement Culturel de la Ville de Paris.

Après des travaux de réaménagement, la Maison des métallos abrite désormais une salle de spectacle insonorisée, une salle claire sous verrière, une dizaine de salles de travail, dont deux studios audio et vidéo, plusieurs bureaux pour l’équipe administrative et un bar, le Café des métallos, sur la mezzanine surplombant le hall d’accueil. Elle est présidée par Philippe Mourrat et Christine Chalas depuis 2009.

Wassinia Zirar

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS