La Maison blanche réduit sa prévision de déficit budgétaire

WASHINGTON (Reuters) - Le gouvernement américain a reconnu vendredi que l'économie avait dû affronter des "vents contraires" et que les perspectives budgétaires restaient peu encourageantes, mais a toutefois abaissé son estimation du déficit 2010.

Partager

Selon la Maison blanche, l'évolution actuelle est favorable, mais le déficit et l'endettement restent trop élevés.

"La situation économique est encore difficile. Trop d'Américains n'ont toujours pas d'emploi, et les perspectives budgétaires à long terme du pays ne sont pas supportables", indique la Maison blanche à l'occasion de l'examen annuel de mi-exercice du budget.

Le gouvernement a réduit de 84 milliards de dollars, à 1.470 milliards de dollars, le déficit prévu pour 2010 par rapport à la précédente estimation, qui datait de février.

Le déficit prévu pour 2011 s'élève à 1.420 milliards de dollars.

Le camp républicain, qui espère reprendre le contrôle du Congrès lors des élections de mi-mandat en novembre, s'est aussitôt emparé de ces chiffres, y voyant la preuve que la politique économique du président Barack Obama ne fonctionnait pas.

"Ce rapport confirme que notre dette nationale doublera dans cinq ans et triplera dans dix ans. Il confirme que nos déficits ne sont pas supportables", affirme le chef du groupe républicain à la Chambre des représentants, John Boehner, dans un communiqué.

La Maison blanche a également actualisé ses prévisions de croissance et sur l'emploi.

La croissance du produit intérieur brut est prévue à 3,2% cette année, puis 3,6% en 2011 et 4,2% en 2012. Le chômage devrait quant à lui reculer lentement pour retomber à 8,1% en 2012 et rester au-dessus de 6% jusqu'en 2015.

Ces prévisions s'appuient sur les données allant jusqu'à mai et actualisées début juin.

Alister Bull. Gregory Schwartz pour le service français

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS