International

La Maison Blanche lance un concours pour promouvoir le "made in USA"

, , ,

Publié le

L’administration Obama vient de dévoiler un programme visant à accélérer les relocalisations et attirer les investissements étrangers. 40 millions de dollars y seront consacrés à partir de l’année prochaine.

La Maison Blanche lance un concours pour promouvoir le made in USA © D.R. - United States Government Work

A cinq semaines de la présidentielle, Barack Obama s’attache à montrer qu’il est toujours aux commandes, qu’il compte bien y rester et que sa priorité numéro un reste l’emploi des Américains. Il y a quelques jours, sa secrétaire d’état au Commerce a ainsi présenté le "Make it in America Challenge", dernière en date d’une série d’initiatives visant à booster l’industrie nationale.

Prévu pour démarrer début 2013, ce concours "Faites le en Amérique" répond à un double cahier des charges : accélérer les relocalisations et attirer d’avantage d’investissements directs étrangers.  "Avec ce projet, nous voulons soutenir des collectivités qui ont des projets pour attirer des entreprises et qui, pour cela, ont besoin d’un peu plus de ressources", a précisé la secrétaire d’Etat au commerce. Selon Rebecca Bank, ces aides fédérales pourraient permettre, par exemple, de moderniser des infrastructures (rénovation ou construction de routes) ou de fournir des prestations d’assistance technique.

Face à la pénurie d’ouvriers qualifiés qui touche de nombreux états industriels, l’accent sera également mis sur la formation. "Cette initiative vise à mettre en place des programmes de formations innovants afin de donner à notre main d’œuvre les compétences dont les employeurs ont besoin", a ainsi déclaré la secrétaire d’état au Travail, Hilda Solis.

Au total, les lauréats – une quinzaine selon les prévisions – se partageront 40 millions de dollars de subventions sur trois ans. Financé par plusieurs agences fédérales, dont les départements du Commerce et du Travail, ce concours s’adresse aussi bien aux Etats et aux municipalités qu’aux universités, associations et agences locales chargées du développement économique.

Attirer des investissements étrangers

Cette nouvelle initiative s’inscrit dans la continuité de la politique de Barack Obama, qui a fait de la relance du secteur manufacturier l’une des priorités de son mandat. En façade, l’accent est mis sur la relocalisation d’entreprises américaines - le fameux "insourcing"-, un thème forcément vendeur en cette période électorale. La loi "Bring jobs home", rejetée en juillet par le Congrès à majorité républicain et qui prévoyait notamment des baisses d’impôts pour les sociétés qui relocalisent, en est un récent exemple.

Mais au-delà des entreprises américaines, ce sont surtout les investissements étrangers que la Maison Blanche veut attirer. En juin 2011, cette dernière a par exemple lancé "SelectUSA", un programme destiné principalement à attirer les IDE dans l’industrie américaine en facilitant les procédures d’investissement ou d’implantation de filiales aux Etats-Unis.

Il faut dire que ces IDE jouent un rôle crucial dans la reprise de l’économie américaine. Selon le département du Commerce, les filiales de sociétés étrangères représentent environ six millions d’emplois aux Etats-Unis, dont deux dans le secteur manufacturier. Elles ont mieux résisté à la crise et proposent des salaires 30% plus élevés que les entreprises américaines.

Or, entre 2009 et 2011, les IDE sont passés de 144 à 227 milliards de dollars. Les raisons de cette hausse sont multiples (prix du gaz naturel américain en forte baisse, augmentation des coûts de production dans les pays émergents, etc.) et pas forcément liées à la politique de Barack Obama. Lequel fait désormais son maximum pour que cette hausse se poursuive.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte