La Maison Blanche contre un moratoire général sur les saisies

WASHINGTON (Reuters) - La Maison Blanche s'est dite opposée mardi à un moratoire général sur les saisies immobilières, redoutant qu'une telle mesure n'affecte le marché immobilier et ne freine une reprise de ce secteur.

Partager

"Un moratoire élargi comporte toute une série de conséquences indésirables", a dit à la presse le porte-parole Robert Gibbs.

Il a ajouté que le gouvernement était résolu à s'attaquer à la racine du problème des saisies hâtives. "Nous voulons prendre les mesures justes et nécessaires pour faire en sorte que la procédure se poursuit légalement", a-t-il dit.

"Dans le même temps, nous ne voulons pas que le marché immobilier et la reprise de l'immobilier en pâtissent".

Une source proche du dossier avait dit dimanche à Reuters que plus des deux tiers des procureurs généraux américains comptaient ouvrir cette semaine une enquête conjointe pour déterminer si des banques ont saisi certains logements sans respecter les procédures.

Caren Bohan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS