La maintenance de l’ascenseur : un investissement sur l’avenir !

La maintenance de l’ascenseur est obligatoire et très encadrée : lois et décrets fixent la fréquence et la nature des visites et autres contrôles. Mais l’entretien régulier est aussi une façon de garantir la satisfaction et la sécurité des usagers, et de prolonger la durée de vie de l’équipement. En effet, comme tout « véhicule », l’ascenseur est soumis à des contraintes mécaniques. L’entretenir avec soin évite qu’un petit dysfonctionnement ne se transforme en véritable panne, imposant de coûteuses réparations. Reste à choisir le bon contrat d’entretien, et le bon prestataire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La maintenance de l’ascenseur : un investissement sur l’avenir !
Entretien de l’ascenseur : un cadre légal strict…
Progressivement renforcées au fil des années, les obligations légales en matière d’entretien des ascenseurs sont en particulier précisées par :
  • l’arrêté du 18 novembre 2004 relatif à l’entretien des installations d’ascenseurs ;
  • le décret du 7 mai 2012 relatif à l’entretien et au contrôle technique des ascenseurs, qui précise les opérations d’entretien et encadre le contrat de maintenance ;
  • le décret n° 2016-550 du 3 mai 2016, qui précise l’obligation de passer un contrat d’entretien.

En résumé, ces différents textes imposent :
  • une visite d’entretien toutes les six semaines, soit au total neuf visites réparties sur l’année ;
  • un examen des câbles semestriel, soit deux examens de sécurité par an ;
  • un entretien annuel plus complet, qui comprendra en particulier la vérification des parachutes, le nettoyage et la lubrification de différents éléments ;
  • un contrôle technique, réalisé par un contrôleur technique habilité, tous les cinq ans.
… Et une question de bon sens
Toutes ces opérations relèvent (exception faite du contrôle technique) du contrat de maintenance de l’ascenseur, qui veille à la « bonne santé » de l’équipement. En effet, un entretien attentif évite qu’une anomalie non détectée ou négligée n’entraîne l’usure prématurée d’une pièce, voire la dégradation en cascade de différentes pièces. L’inattention peut alors se payer au prix fort. Mais pour prolonger la durée de vie de l’ascenseur, il est essentiel de choisir avec soin non seulement le contrat de maintenance, mais aussi le prestataire qui l’assure.
Ces prestataires spécialisés proposent généralement, aux côtés du contrat standard qui se conforme strictement aux obligations légales, un contrat étendu incluant un plus grand nombre d’interventions. Il pourra même s’agir d’un véritable contrat « à la carte », spécifiant les horaires et délais d’intervention1 , ou intégrant la prise en charge du petit vandalisme par exemple… Le propriétaire pourra ainsi choisir les services qui répondent à ses attentes, en fonction des conditions ou habitudes d’utilisation des ascenseurs.
Pourquoi pas la maintenance prédictive ?
Pour aller plus loin encore, la maintenance peut se faire « prédictive ». Cette maintenance 4.0 repose sur de nombreux capteurs collectant en continu des dizaines de paramètres de fonctionnement de l’équipement – 200 par exemple dans le système de maintenance prédictive de KONE ! Ces informations sont transmises en temps réel à une intelligence artificielle, capable de détecter les signes précurseurs d’un dysfonctionnement ou d’une panne potentielle. L’intervention d’un technicien pourra ainsi être déclenchée avant même que l’anomalie ne survienne, évitant l’immobilisation de l’appareil.
Un tel système intelligent n’est pas réservé aux ascenseurs neufs : il peut être installé sur un ascenseur existant. Et si un contrat de maintenance prédictive est optionnel, ce contrat « tout compris » présente un réel ROI, et offre une totale tranquillité d’esprit aux gestionnaires comme aux occupants de l’immeuble. Et en améliorant à la fois la disponibilité de l’équipement et sa sécurité, mais aussi la satisfaction des usagers, il ne se contente plus de prolonger la durée de vie de l’ascenseur : il valorise le bien immobilier !
(1) Tout contrat de maintenance impose au prestataire d’intervenir en cas de personne bloquée en cabine, 7 jours sur 7 et à toute heure, de jour comme de nuit.
Contenu proposé par KONE

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS