Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La machine-outil allemande au beau fixe

Publié le

Après deux années difficiles, le secteur de la machine-outil allemande redémarre violemment, avec une progression record de 33 %. Le solde avec la France se creuse encore un peu plus en faveur de l’Allemagne.

La machine-outil allemande au beau fixe © D. R.

Des deux côtés du Rhin, l’industrie mécanique se porte bien. Après la crise de 2009 et 2010, le secteur connaît une reprise brutale. À l’occasion de la présentation du salon AMB de Stuttgart, qui se déroulera au mois de septembre, Wilfried Schäfer, secrétaire général du VDW (association allemande des constructeurs de machines-outils), a présenté, mardi 14 mars à Paris, le bilan du secteur pour 2011.

Outre-Rhin, la production de machines-outils a augmenté de 33 % à 13,1 milliards d’euros, la deuxième meilleure année après 2008. "Il s’agit de la croissance de la production la plus forte jamais constatée, a commenté Wilfried Schäfer. L’Allemagne consolide sa première place, la production s’élevant à 20 milliards d’euros en Europe. Toutes les activités ont contribué à ce résultat, en particulier la vente de machines neuves."

Le marché intérieur, avec une augmentation de 41 %, a profité à plein de la reprise dans la mécanique et dans le secteur automobile allemand. Les importations ont également fortement augmenté (+42 %), profitant surtout à la Suisse, de loin le premier pourvoyeur étranger de machines-outils en Allemagne. Les importations en provenance de la France, en onzième position, progressent beaucoup moins que la moyenne (+26 % à 72 millions d’euros).

La France a quant à elle acheté pour 331 millions d’euros de machines-outils allemandes (+59 %). Le solde s’est donc aggravé, le déficit s’élevant à 259 millions. Les exportations allemandes ont  augmenté globalement de 31 %. La Chine reste le premier acheteur (+34 % à 2,3 milliards d’euros). Pour l’année 2012, le secteur allemand de la mécanique  s’attend à une croissance de l’ordre de 5 %.

Ces chiffres font échos à ceux présentés par la Fédération des industries mécaniques (FIM), sur l’ensemble de l’industrie mécanique cette fois.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle