Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La longue marche du véhicule électrique

,

Publié le

Une enveloppe annuelle de 140?millions d’euros pour financer l’achat de véhicules électriques et hybrides, la mesure annoncée par Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie, vise à doper le parc français de véhicules propres. À partir du 1er?avril, le bonus écologique grimpera jusqu’à 10 000?euros pour l’achat d’une voiture électrique et jusqu’à 6 500?euros pour une hybride, à condition de mettre au rebut un vieux diesel de plus de 13?ans. « Renault est en première ligne sur le véhicule électrique. Nous avons l’avantage d’être compétitif à long terme », rappelait il y a quelques semaines Carlos Ghosn. Le PDG de Renault a peut-être raison de se positionner à long terme, même si la France reste, avec la Norvège, l’un des plus gros marchés européens du véhicule électrique. Car la tâche s’annonce ardue. Selon le CCFA, le parc automobile français atteignait 38,2?millions de véhicules en 2014, dont 25,2?millions de diesels, pour 43 000 voitures électriques en circulation. De plus, les clients ne semblent pas réceptifs. Selon un sondage Tilder-LCI-OpinionWay paru le 5?février, seuls 34 % des Français se disent prêts à rouler zéro émission grâce à cette prime de 10 000?euros. La première raison de cette frilosité reste l’autonomie. Une Renault ZOE affiche une autonomie de 100?km en hiver. Alors que Ségolène Royal ambitionne d’atteindre les 7?millions de bornes en 2030, elles ne sont que 10 000 aujourd’hui en service. L’hybride semble remporter plus d’adhésion. Mais son prix est un autre écueil. La condition de reprise d’un vieux diesel limite déjà les acheteurs potentiels. Et même avec 10 000?euros de réduction, une ZOE coûtera 12 500?euros, une Toyota Auris hybride un peu moins de 20 000?euros. Encore trop cher pour de nombreux foyers.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle