La longue marche de Seb

Publié le

Le groupe français, qui vient d'annoncer une perte de 17 millions d'euros au premier semestre, cherche son salut en Chine. Suspendu à l'approbation du ministère du Commerce extérieur et des autorités des marchés financiers chinois, le projet d'acquisition du français a franchi une nouvelle étape la semaine dernière. Les actionnaires minoritaires du spécialiste des articles culinaires Supor se sont prononcés en faveur de sa prise de contrôle par SEB. « Nous sommes optimistes, lance Thierry de la Tour d'Artaise, le P-DG. Nous n'attendons pas de dénouement avant la fin de l'année. »

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte