La loi sur le transport aérien retoquée au Sénat

Sans surprise, la majorité PS, CRC (communiste), RDSE (à majorité PRG) et écologiste ont adopté ce 15 février une motion préalable, équivalant à un rejet du texte.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La loi sur le transport aérien retoquée au Sénat

Le projet d’encadrer le droit de grève n’a pas abouti dans les allées du Sénat. Les sénateurs l’ont rejeté par 175 voix contre 168. La proposition de loi du député UMP Eric Diard était vivement critiquée depuis plusieurs semaines par les salariés du transport aérien.

A l’occasion d’une rencontre avec le ministre des Transports Thierry Mariani, les salariés avaient affirmé que les discussions vers un consensus n’avaient pas avancé. Chacune des parties s’est montrée inflexible sur l’un des points majeurs de la proposition de loi. Elle prévoit l’obligation sous peine de sanction de se déclarer gréviste 48 heures à l’avance.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le ministre en avait profité pour assurer que le gouvernement apportait un soutien total au préavis individuel, seule mesure apte à garantir aux passagers un minimum d’informations, selon lui.

Cette rencontre avait eu lieu après quatre jours de grèves ayant entraîné l'annulation de 1 058 vols et 183 annulations de dernière minute.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS