Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La loi renseignement, la victoire de Netanyahu, les utilitaires de Renault... la revue de presse de l'industrie

Publié le , mis à jour le 18/03/2015 À 09H24

La nouvelle loi renseignement sera présentée jeudi en Conseil des ministres. La victoire du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu aux élections parlementaires en Israël. Les utilitaires représentent plus de la moitié de la production de Renault en France. Voici les titres de cette revue de presse de l'industrie du mercredi 18 mars.

La réforme du renseignement, un nouvel équilibre à trouver entre sécurité et liberté

Ecouter les conversations téléphoniques en direct, lire les SMS ou encore espionner ce que tapent des suspects sur leur clavier font partie des moyens d'enquête renforcés sans solliciter l'autorisation préalable d'un juge qui feront partie du nouveau cadre législatif entourant le renseignement.

Le projet de loi sera présenté ce jeudi en Conseil des ministres. "Quand il s'agissait de mettre une écoute dans un local pour suivre un groupe de terroristes, on était couvert par aucune loi. Donc le jour où vous vous trouvez devant une juridiction, la matérialité de la preuve n'est pas constituée", explique l'ex-commissaire à la Direction de la Surveillance du Territoire, Daniel Martin, dans ce reportage de France 3.

Après la série d'attentats en France et le débat autour de la nécessité ou non de mettre en place un "Patriot Act" à la française, un nouvel équilibre à trouver entre sécurité et liberté, écrit Denis Peiron dans La Croix, qui consacre sa une à ce projet de loi.

 

 

Elections en Israël, victoire pour "Bibi"

Donné perdant, le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu a remporté les élections parlementaires ce mardi 17 mars. "Bibi" se donne deux à trois semaines pour former un nouveau gouvernement, a indiqué son parti, le Likoud, dans la soirée.

Les utilitaires soutiennent la production française de Renault

Si Les Echos consacrent principalement leur une aux négociations sur le budget français à Bruxelles et sur le nouveau plan stratégique d'Orange, le journal économique titre également sur une particularité industrielle de Renault. "En 2014, 52 % des véhicules assemblés par Renault en France étaient des utilitaires, contre à peine 30 % il y a cinq ans", écrit le quotidien, pour qui cette évolution "reflète le repli des voitures made in France (Scenic, Espace, Laguna ou Clio). Mais aussi l'augmentation des volumes d'utilitaires, à la suite du partenariat noué avec Daimler et de la relocalisation du Trafic".

Si l'accord de compétitivité devrait relancer la production de voitures, Renault ayant prévu de relancer ses embauches en France cette année, "les usines françaises restent moins chargées que leurs alter ego roumaines ou turques", constatent Les Echos.

"Que reste-t-il des entreprises françaises en Syrie ?"

C'est la question que pose Le Monde. Les quatre années de guerre en Syrie ont logiquement provoqué un effondrement de l’économie avec un PIB divisé par deux depuis 2010. Les Décodeurs s’intéressent au sort des entreprises françaises présentes dans la région comme Total, Air Liquide, Bel ou Schneider Electric.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle