La loi Nome lance la ruée sur l'énergie nucléaire

Ce 1er juillet, la nouvelle organisation du marché de l'électricité (Loi Nome) va forcer EDF à partager son énergie nucléaire. Une offre sur laquelle les concurrents se sont rués.
Partager
La loi Nome lance la ruée sur l'énergie nucléaire

A compter de ce vendredi, la concurrence dans l'électricité est censée être plus ouverte en France grâce à l'entrée en vigueur de la loi Nome (Nouvelle organisation du marché de l'électricité). Parmi plusieurs dispositifs, ce texte impose à EDF de vendre chaque année jusqu'à un quart de son énergie nucléaire à ses concurrents à un tarif régulé.

C'est ce que l'on appelle l'Arenh, acronyme d'Accès régulé à l'énergie nucléaire historique. Le dispositif doit permettre aux électriciens travaillant en France de bénéficier de l'énergie nucléaire bon marché.

Après des mois de tergiversations et de débats, le prix a été fixé à 40 euros par MWh pendant six mois et passera à 42 euros à partir du 1er janvier 2012. Ce prix a été jugé trop élevé par les concurrents qui demandaient un prix de 35 euros. Un rapport commandé par le gouvernement recommandait 39 euros.

Malgré cette question du prix, pour la première année, l'Arenh rencontre un franc succès. 31 électriciens ont pris des quotas d'énergie nucléaire comme Direct énergie, le suisse Alpiq, l'allemand Eon, le suédois Vattenfall…

Une possible remise en cause de Bruxelles

Sur le plafond maximum de 100 TWh que doit vendre EDF, les électriciens alternatifs ont déjà réservé 61 TWh. Un chiffre très important selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE) qui le juge suffisant pour créer d'emblée une concurrence modérée.

Malgré ce succès, trois incertitudes demeurent. Le plafond de 100 TWh apparaît d'ores et déjà trop bas. Si les concurrents ont accès à une énergie bon marché, ils auront tout de même du mal à se livrer une guerre des prix sur cette nouvelle source d'approvisionnement : 85 à 90 % de leurs tarifs va se baser sur celui de l'Arenh, ils ne pourront jouer que sur 10 à 15 % du tarif.

Enfin, l'Union Européenne cherche à comprendre pourquoi le gouvernement n'a pas suivi les recommandations de la commission qu'il a lui-même mandatée. Il n'est pas impossible que Bruxelles remette en cause l'ensemble du mécanisme et inflige une grosse amende à la France.

Pour mémoire, l'Hexagone fait figure d'exception en Europe. Dans tous les pays européens, la libéralisation du marché de l'électricité s'est traduite par la vente d'outils de production des opérateurs historiques à leurs concurrents, y compris à EDF. Une procédure que la France n'a jamais imposée à EDF toujours en position monopolistique…

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Electricité, électrotechnique

Baladeuse fluorescente étanche

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

DATE DE REPONSE 15/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS